Se connecter pour vérifier ses messages privésProfil
Livre du Savoir
Livre de l'Histoire

IndexPortailFAQMembresRechercherS’enregistrerConnexion
Navigation
    Port Nord Tintania Ouest Centre Est Alentours Sud Plan
  • Fermer

  • Premier pas

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Iwy, nouveau continent :: Les routes
    << Sujet précédent :: Sujet suivant >>  
    Auteur Message
    Frippi
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 23 Aoû 2012
    Messages: 8
    Age: 27
    Race: Halfelin
    Force: 8
    Dextérité: 12
    Constitution: 8
    Intelligence: 7
    Sagesse: 7
    Charisme: 8
    Point(s): 5

    MessagePosté le: 29/08/2012 15:58:42    Sujet du message: Premier pas Répondre en citant

    Frippi sort enfin de la cabane des registres d'Iwy. Enfin, parce que ce genre de chose c'est toujours trop long pour Frippi, alors même si c'était moins long que pour l'elfe grise qui y était avant qu'il n'y arrive et qui y est encore, c'était de toute façon déjà trop long. Il sert dans sa main le papier qui prouve qu'il a une maison dans le quartier sud de la ville ... comment il a dit déjà le gars ... Lesnie, oui c'est ça, le nom de la ville c'est Lesnie. il avait déjà une maison pour lui, avec un grand sourire Frippi s'écrie :

    J'habite à Lesnie sud !

    Le bras en l'air, remuant la feuille qui l'atteste en la pointant du doigt de son autre main, il regarde les passants en opinant de la tête, fier de sa nouvelle acquisition gratuite.
    Tout à sa joie, il ne s'aperçoit même pas que pas grand monde ne le remarque. Les rares qui se sont arrêtés, au vu du sourire entendu qui s'affiche sur leurs lèvres, ne laisse aucune équivoque quant à leurs pensées, certainement peu flatteuses pour l'halfelin.
    Frippi regarde une dernière fois cette feuille, ce sésame vers sa nouvelle vie. Il la plie avec respect et la fourre dans sa besace sans précaution, le regard déjà parti ailleurs.
    Il y a du monde, ça courre, ça flâne, ça discute. Frippi reste un instant sur le pas de la porte de la cabane, observant avec curiosité la diversité des gens sur Iwy. Il y avait vraiment de tout. mais avant qu'il n'ait fini de s'apercevoir de toutes les races représentées ici, son regard se porta vers le ciel, il y avait aussi du mouvement la haut.
    Un oiseau à l'envergure impressionnante se dirigeait vers le port. Ni une, ni deux, Frippi s'élance pour ne pas perdre de vue l'oiseau en question, bousculant ici une femme qui se met à hurler, là un cheval qui prend peur avec le cavalier qui tente de calmer sa monture. Frippi ne s'arrête pas, tous ces neurones sont concentrés sur la vision de l'oiseau, laissant dans son sillage les mécontents pestant après ce petit homme qui prend tout à coup beaucoup de place.
    Il courre comme un fou et débarque sur les planches où accoste les bateaux.
    Dans son élan, il ne prend pas garde de la saleté qui orne les dites planches et glisse dessus. En un instant il se retrouve sur le dos, un bruit de chute :

    "Blam"

    Frippi continue de glisser, glisser ... pour finir par chuter dans l'eau au bout de l'embarcadère :
    Un nouveau bruit se fait entendre :

    "Plouf"

    Frippi se débat dans l'eau tentant de raccrocher l'embarcadère, après quelques secondes qui lui parurent une éternité, il réussi à rattraper un bout de planche et à se hisser et resta assis sur le bord un moment, cherchant à récupérer son souffle.
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 29/08/2012 15:58:42    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Frippi
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 23 Aoû 2012
    Messages: 8
    Age: 27
    Race: Halfelin
    Force: 8
    Dextérité: 12
    Constitution: 8
    Intelligence: 7
    Sagesse: 7
    Charisme: 8
    Point(s): 5

    MessagePosté le: 08/09/2012 15:21:44    Sujet du message: Premier pas Répondre en citant

    Frippi eut un coup au coeur soudainement, ses plumes !
    Il ouvra son sac de voyage et constata les dégâts, elles avaient toutes pris l'eau.
    La tête penché par la contrariété l'espace d'un instant, l'halfelin en remontant la tête et en voyant le soleil culminer dans le ciel, se dit que cela aurait pu être pire, qu'il suffisait de trouver un endroit tranquille où il pourrait étaler toutes ses plumes pour les sécher.
    Il était temps de retrouver la maison qu'on lui avait donné.
    Il se remit debout, et partit vers la ville par la seule route qui existait. Il regardait à droite et à gauche attiré ici par une fleur, là par un caillou à l'aspect étrange. D'ailleurs quel était ce caillou vraiment bizarre, il était gris avec des éclats oranges translucides. Frippi porta le caillou au plus près de son oeil espérant voir quelque chose, mais rien.
    Il le renifla, mais l'odeur n'avait rien de particulier non plus. Il haussa les épaules et la mit dans sa poche et continua son chemin.
    En avançant, il commençait à percevoir les portes de la ville, elle lui semblait immense, il se demanda s'il allait s'y plaire. Il y avait l'air d'avoir beaucoup de monde, il n'était pas habitué à autant de monde. Sur le port ça grouillait mais il n'y habiterait pas, là ... il allait y habiter.
    Tout à sa réflexion il ne s'aperçut pas qu'il s'était arrêté et en tournant la tête vers la droite il découvrit un pré fleuri. Il sourit et avança dans le pré, laissant trainer sa main sur la surface imaginaire de cette mer de fleur et se mit à courir.
    Au milieu du champ il tomba sur un bloc de pierre plat. Il s'y installa et là au milieu des fleurs à l'abri du vent, il sortit ses plumes pour les faire sécher.
    Il mangea un morceau et s'endormit.
    Revenir en haut
    Maria


    Hors ligne

    Inscrit le: 11 Sep 2010
    Messages: 13
    Age: 20
    Race: Humain
    Métier: C'est quoi le travai
    Force: 6
    Dextérité: 11
    Constitution: 6
    Intelligence: 10
    Sagesse: 5
    Charisme: 12
    Point(s): 5
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 14/09/2012 09:05:17    Sujet du message: Premier pas Répondre en citant

    Maria n’arrivait pas à faire tomber sa colère après cette déconvenue au château. Elle marchait vite, sans vraiment faire attention à ce monde nouveau. Perdue dans ses pensées, elle arpentait les rues en direction des remparts. Une fois atteints, elle pourrait regagner le port. S’en était trop ! Un voyage extrêmement long et éprouvant, aucun comité d’accueil à son arrivée, une masure en guise de logement, et maintenant ce refus de la comtesse ! Elle voulait rentrer, retrouver les siens, goûter à nouveau au plaisir d’être le centre du monde…

    Elle arriva rapidement aux remparts, effectivement, la grande porte n’était pas loin. Elle reconnu le bureau de recensement où elle s’était présentée il y a quelques heures… et puis le port. Elle n’avait pas eu le temps d’observer ce lieu ou une multitude de personnes, telles des fourmis, grouillaient autour des bateaux, des échoppes, des étalages… Ce va et vient incessant de formes indistinctes qui couraient on ne sait trop où. Et ce bruit… Un brouhaha assourdissant.
    Elle étouffait, ce lieu empestait de l’odeur du poisson mélangée à d’autres odeurs indistinctes, certainement celle de la poussière qui affluait de toute part.

    Elle se fit bousculer par un étrange petit bonhomme, qui ne s’arrêtât même pas pour s’excuser. Elle s’écria aussitôt :
    « Bon à rien, sais-tu ce qu’il en coûte de bousculer une femme de haut rang comme moi !!! »… Il était déjà loin et ne semblait pas l’avoir entendue, mais elle continua sa phrase, juste pour elle, savourant l’idée d’avoir encore une fois un droit de vie ou de mort sur autrui… « On les noie ! ». Elle réfléchi un instant et ajouta : « Ou on les écartèle, c’est au choix ».
    Au loin, elle aperçu à nouveau le petit homme, qui tomba malencontreusement à l’eau. Elle esquissa un sourire.
    « Il a choisi apparemment »
    Elle s’approcha, mais un groupe d’hommes lui boucha le passage en déchargeant une énorme caisse. Quand elle arriva, il n’y avait plus aucune trace de cet étrange personnage, à part peut être une grosse flaque d’eau.

    Elle aperçu le capitaine du bateau qui l’avait conduite sur ce nouveau continent et décida de s’entretenir avec lui. Il lui fallait impérativement rentrer chez elle, ses gens comptaient sur elle et il était inconcevable qu’elle resta encore une minute de plus dans ce pays ! Le capitaine refusa, il avait reçu des ordres et ne pouvait y déroger, même en échange de la bouse d’or bien fournie que Maria lui tendait. Les ordres, c’est les ordres ! Après de longues négociations qui ne menaient à rien, Maria abandonna, voyant que l’homme resterait sur ses positions…

    La fatigue commençait à se faire sentir alors elle décida de retourner dans cette masure infâme qu’on lui avait attribué. Mais juste pour une nuit… Tout de même, quelle honte ! Dépitée, elle prit la direction de la ville avec une extrême lenteur. En tournant la tête, elle aperçu le petit homme qui l’avait bousculé il y a une heure qui ronflait au milieu d’un pré fleuri. Elle s’approcha lentement pour ne pas le réveiller. Une fois à sa hauteur, elle observa cet étrange étalage de plumes de toutes les couleurs. L’une d’elle attira son attention, une grande plume aux reflets bleutés, qu’elle glissa aussitôt dans ses cheveux.

    Elle observa ensuite le petit homme assoupi. Un petit nain bizarre… Elle ne savait pas trop définir la race de cette créature n’en ayant jamais vu auparavant. Et en plus, quel manque d’élégance dans son style vestimentaire ! En tout cas, elle était bien déterminée à se venger pour l’offense qu’il lui avait faite !

    « BOUH !!!! » cria-t-elle « Alors petit monstre, on ronfle ! »
    Revenir en haut
    Frippi
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 23 Aoû 2012
    Messages: 8
    Age: 27
    Race: Halfelin
    Force: 8
    Dextérité: 12
    Constitution: 8
    Intelligence: 7
    Sagesse: 7
    Charisme: 8
    Point(s): 5

    MessagePosté le: 15/09/2012 11:52:28    Sujet du message: Premier pas Répondre en citant

    Je courrais avec mon ami Jernius dans la forêt. Nous avions quelques minutes pour nous cacher et ensuite surprendre l'autre. J'étais derrière un arbre, je m'accroupis, passant derrière un buisson. Je la savais devant moi, j'allais encore gagner. Je m'apprêtais à bondir sur lui quand tout d'un coup une ombre immense surgit derrière moi et me cria :

    « BOUH !!!! Alors petit monstre, on ronfle ! »

    Frippi se réveilla en criant :

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

    Recula sous l'effet de surprise et tomba à la renverse de la pierre plate, à l'opposé de ce qui lui semblait être un monstre. Tapi derrière la pierre, commençant à reprendre ses esprits, il contourna doucement la pierre jusqu'à voir les pieds du monstre. Ces derniers lui parurent immenses mais habillés dans des chaussures qui ne ressemblaient pas à ce que portent originellement des monstres. Enfin selon lui. En remontant le regard, il aperçut une robe lilas, une peau blanche, des longs cheveux blonds avec une plume bleue.

    Heyyyyyy mais c'est ma plume ça !

    Il sauta sur la pierre, ce qui lui donna un peu plus de hauteur mais pas assez pour dépasser l'inconnue qui se dressait devant lui. Il hésita donc à porter la main vers la tête pour récupérer sa plume.

    Wahouuuu ! T’es vachement grande !

    Il la regardait avec ses yeux ronds d'étonnement, s’approcha un peu pour mieux la voir.

    Sont bizarre tes lèvres … rends moi ma plume !

    Il avança sa main à l’hygiène douteuse vers les cheveux de l’inconnue.
    Revenir en haut
    Maria


    Hors ligne

    Inscrit le: 11 Sep 2010
    Messages: 13
    Age: 20
    Race: Humain
    Métier: C'est quoi le travai
    Force: 6
    Dextérité: 11
    Constitution: 6
    Intelligence: 10
    Sagesse: 5
    Charisme: 12
    Point(s): 5
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 16/09/2012 17:08:35    Sujet du message: Premier pas Répondre en citant

    Elle voulait l’effrayer, et ce fut chose faite… Il tomba même de la pierre sur laquelle il s’était assoupi !
    Maria esquissa une petit sourire, elle ne s’attendait pas à le réveiller de la sorte. Elle regretta même un instant de ne pas y être allée plus fort.
    Caché derrière sa pierre, il semblait l’observer de la tête aux pieds, très probablement pour constater son extrême beauté… Tout de moins, c’est ce qu’elle pensa, jusqu’à ce qu’elle comprenne que son seul intérêt était la plume qu’elle s’était glissée dans les cheveux.
    Heyyyyyy mais c'est ma plume ça !

    Étonnamment, elle se rendit compte que l’homme l’effrayait un peu, malgré sa petite taille et son air inoffensif. Ses agissements, ses attitudes et jusqu’à se manière de parler étaient bien loin de ce qu’elle connaissait, elle ne savait plus trop comment se comporter face à lui. Le plus dérangeant était de ne pas pouvoir prévoir ses réactions.

    Le petit homme sauta sur la pierre pour essayer de récupérer la jolie plume bleue qu’elle portait dans les cheveux mais sa petite taille l’en empêcha. Elle eu un vif mouvement de recul, ne s’attendant pas à ce qu’il bondisse de la sorte.
    Wahouuuu ! T’es vachement grande ! lui lança-t-il. Il s’approcha d’elle en ajoutant « Sont bizarre tes lèvres … rends moi ma plume ! » Qu’avaient-elles de bizarres, ses lèvres ? Elles étaient la perfection même ! Peut-être n'avait-il jamais vu de femme aussi jolie qu'elle! Et puis pourquoi cet intérêt étrange pour les plumes ?

    Il essayait désespérément de récupérer sa plume en levant les mains le plus haut qu’il pouvait. Ce pouvait paraître impossible vu la grande taille de Maria… A moins que… Un doute la traversa… et s’il s’accrochait à sa robe avec ses mains répugnantes? Maria fit quelques pas en arrière, pour être certaine qu’il ne vienne pas souiller sa magnifique tenue. Décidément, le comportement du petit homme la mettait mal à l’aise… Mais elle était cependant décidée à se venger.

    Elle retira la plume de ses cheveux et lui glissa sous le nez une fraction de seconde avant de s’écarter à nouveau de lui.
    « C’est ça que tu veux ? »
    Elle leva la plume au ciel, fit quelques pas rapides en arrière jusqu’à un petit marais à l’eau terreuse; caché derrière de longues herbes. Elle y jeta la plume, qui, aidée par un léger coup de vent, vint se poser à deux mètres de la rive… Fort heureusement pour Frippi, la plume resta intacte puisqu'elle tomba sur un gros nénuphar.
    « Il va falloir aller la chercher maintenant! »

    Elle se mit à rire bruyamment, fière de sa vengeance... (en restant à bonne distance du petit homme)
    Revenir en haut
    Frippi
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 23 Aoû 2012
    Messages: 8
    Age: 27
    Race: Halfelin
    Force: 8
    Dextérité: 12
    Constitution: 8
    Intelligence: 7
    Sagesse: 7
    Charisme: 8
    Point(s): 5

    MessagePosté le: 20/09/2012 19:52:42    Sujet du message: Premier pas Répondre en citant

    Frippi essaya en vain d'attraper la plume, elle était décidément trop grande cette femme.
    Il allait bondir pour l'escalader, quand elle eut un petit mouvement de recul. Frippi battit des mains frénétiquement pour rétablir son équilibre sur le caillou, il entendit la femme lui dire : « C’est ça que tu veux ? »

    Il la regardait toujours en équilibre incertain. Elle leva la plume au ciel.

    Ouiiiiiiiiiii ! ma plumeuuuuuh !

    Elle fit quelques pas rapides en arrière et laissa tomber la plume.
    « Il va falloir aller la chercher maintenant ! »

    Frippi ravi se rua vers l'endroit où la plume était sûrement tombé, il fonça sur le nénuphar, se moquant de la boue. En arrivant auprès de la plume, il ralentit afin de ne pas l'éclabousser, la ramassa comme un bien précieux.
    Le bras en l'air, revint vers la pierre, éclaboussant légèrement la femme au passage.

    Il ramassa toutes les plumes qui étaient maintenant sèches et les rangea dans sa besace.

    Il se retourna vers la femme le regard malicieux : "J'adore les bains de boue !"
    Il se déshabilla entièrement et s'élança nu comme un ver dans l'eau boueuse tel un gros caillou, éclaboussant autour de lui.

    On pouvait se demander comment un être aussi petit pouvait créer autant de vagues et d'éclaboussures.

    Assis dans la mare, il battait la surface de l'eau des mains en riant aux éclats, s'éclaboussant généreusement au passage. Il s'arrêta un moment et regarda la femme, dégoulinant de boue :

    Tu viens ?
    Revenir en haut
    Maria


    Hors ligne

    Inscrit le: 11 Sep 2010
    Messages: 13
    Age: 20
    Race: Humain
    Métier: C'est quoi le travai
    Force: 6
    Dextérité: 11
    Constitution: 6
    Intelligence: 10
    Sagesse: 5
    Charisme: 12
    Point(s): 5
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 24/09/2012 09:00:52    Sujet du message: Premier pas Répondre en citant

    Maria était enfin vengée. Avec un grand sourire, elle imagina la détresse du petit homme, lorsque, impuissant, il verra la plume s’éloigner du rivage au grès du vent. Et puis cette eau boueuse excluait toute possibilité d’accéder à ce sésame tant convoité… Enfin, ce n’était qu’une plume, mais elle semblait avoir beaucoup de valeur aux yeux de cette étrange créature … Décidément, Maria pouvait être fière d’elle, qui pouvait se venter de pouvoir élaborer un plan aussi ingénieux en si peu de temps ?

    Contre toute attente, l’Halfelin se précipita vers sa plume sans aucune hésitation. Maria écarquillait les yeux d’étonnement : à sa place, elle aurait tenté de ramener le nénuphar sur la rive à l’aide d’un bout de bois mais n’aurait certainement pas bondi dans cette eau boueuse !!!
    Le petit homme prit soin de ne pas salir la plume bleutée qu’il attrapa soigneusement, mais ne s’occupa guère des projections de boue qu’il envoya sur la robe de Maria en retournant vers la pierre où il s’était assoupi.

    Rouge de colère, Maria s’écria « Abruti ! Regardes un peu ce que tu as fait !!! » Elle sorti un mouchoir de son petit sac et tenta de nettoyer les taches de boue. Malheureusement, les taches s’étalaient plus qu’elles ne disparaissaient. « Aargh, tu mériterais d’être fouetté sur la place publique !!! ». A cela il répondit « J'adore les bains de boue ! » avant de se déshabiller et de se jeter lourdement dans le marais terreux. Est-ce qu’il se moquait d’elle ? Avait-il conscience de la gravité de son acte ? Elle continuait d’essayer de faire disparaître ces terribles taches, mais en vain. Son sang bouillonnait, si l’homme eut été près d’elle, elle l’aurait très certainement étranglé…

    Elle le regarda durement. Lui, s’amusait dans la boue en riant aux éclats. Elle ne su pourquoi, mais son visage se décontracta et elle se mit à sourire. L’innocence de l’halfelin la touchait. Elle le regarda s’éclabousser de boue en agitant ses mains dans tous les sens. Il lui proposa de venir le rejoindre, elle répondit par la négative sans trop d’hésitation. Une question cependant la taraudait, elle lui demanda :
    « Pourquoi aimes-tu autant les plumes ??? »
    Revenir en haut
    Frippi
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 23 Aoû 2012
    Messages: 8
    Age: 27
    Race: Halfelin
    Force: 8
    Dextérité: 12
    Constitution: 8
    Intelligence: 7
    Sagesse: 7
    Charisme: 8
    Point(s): 5

    MessagePosté le: 26/09/2012 12:06:49    Sujet du message: Premier pas Répondre en citant

    Pendant que Frippi s'amusait dans la boue, la femme fulminait. Il l'entendait bien, mais ne comprenant pas vraiment pourquoi elle était de mauvaise humeur, et considérant qu'il n'était en rien responsable dans cette humeur, Frippi ne se défit pas de sa joie.
    Il constata une amélioration de l'humeur de la femme peu de temps après, toujours sans comprendre ce changement, néanmoins cela le ravit de voir un sourire sur le visage jusqu'ici peu amène de la femme.
    Elle déclina son offre de le rejoindre.

    C'est dommage !
    Ma grand mère disait :
    "Un bain de boue par jour !
    Beauté acquise pour toujours !"

    Et elle était belle ma grand mère ! Jusqu'à la fin de sa vie, elle n'a jamais eu une ride. Ma mère qui ne croyait pas en ce dicton eu des rides très jeunes. Moi ça m'est égal les rides, j'aime juste patauger dans de l'eau, avec de la terre ou sans terre.


    Frippi arrêta ses mouvements désordonnés et se releva. Il était couvert de boue, le blanc de ses yeux et ses dents ressortaient d'autant plus, ce qui lui donnait un air sûrement un peu étrange. En arrivant sur la berge, il prit des touffes d'herbe pour s'essuyer grossièrement.

    La femme lui demanda : Pourquoi aimes tu autant les plumes ?

    Il lui fit un grand sourire et répondit :

    Mais parce que c'est doux et beau !

    Joignant le geste à la parole, retourna vers sa besace, ressortit la plume bleue qu'avait choisi la femme et s'approcha d'elle. Il fit parcourir la plume sur les parties dénudées accessibles du corps, pour cela se mit sur la pointe des pieds, toujours nu pour sa part.

    Hein que c'est doux ?
    Parait aussi qu'à ma naissance un oiseau a déposé une plume sur moi, j'ai eu de la chance, s'il m'avait crotté dessus, c'est les crottes de tout type que j'aurais collectionné.

    Il partit dans un grand fou rire, content de lui même.

    Puis il lui tendit la plume.

    Tiens, c'est pour toi, maintenant que tu souris tu as le droit de la porter, je te la donne.

    Puis il lui tourna le dos pour aller s'habiller et l'assomma de plusieurs questions.

    Tu connais un endroit ici avec de l'eau claire ?
    Tu habites où ?
    Tu t'appelles comment ?


    Fin prêt il la regarda, attendant les réponses.
    Moi j'ai une maison, pour moi tout seul ! C'est magnifique non ? A Lesnie sud.
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 07/12/2016 21:16:24    Sujet du message: Premier pas

    Revenir en haut
      Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Iwy, nouveau continent :: Les routes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
    Page 1 sur 1

    Sauter vers:  


    Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
    Powered by phpBB © 2001 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
    Forum optimized for Mozilla Firefox