Se connecter pour vérifier ses messages privésProfil
Livre du Savoir
Livre de l'Histoire

IndexPortailFAQMembresRechercherS’enregistrerConnexion
Navigation
    Port Nord Tintania Ouest Centre Est Alentours Sud Plan
  • Fermer

  • [Validée] Njall Muiredagh d'Eïorth

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Middle Iwy Zone :: Les Registres d'Iwy :: Fiches Validées
    << Sujet précédent :: Sujet suivant >>  
    Auteur Message
    Njall d'Eïorth


    Hors ligne

    Inscrit le: 05 Déc 2011
    Messages: 3
    Age: 34
    Race: Humain
    Métier: --
    Force: 4
    Dextérité: 6
    Constitution: 5
    Intelligence: 14
    Sagesse: 8
    Charisme: 13
    Point(s): 0

    MessagePosté le: 05/12/2011 13:02:40    Sujet du message: [Validée] Njall Muiredagh d'Eïorth Répondre en citant

    Nom : Muiredagh d'Eïorth
    Prénom : Njall (Nîal)
    Race : Humain
    Age : Une trentaine bien accusée
    Lieu d'habitation souhaité : Lesnie


    ₪₪₪₪₪₪₪₪



    Description physique :

    Bien peu de gens seraient en capacité de décrire Njall. Dans un premier temps parce qu'il reste un simulacre, un visage informe endormi dans le repli nébuleux de leur mémoire profanée ou tout bonnement parce qu'un contact visuel avec lui, suffit à occulter tout ce qui est. De l'organique à l’éthéré.
    Les badauds vous parleront d'un 'regard', de deux iris d'obsidienne. De deux puys sans fond ou il est aisé de basculer et de se noyer.
    Pour moins de mysticisme, Njall est un homme en apparence maladif, souffreteux. D'une maigreur inquiétante. Cette carne sèche burine son visage anguleux, marquant des traits abrupts. Cette composition fade n'empêche cependant pas cet 'ensorceleur' de dégager un charme singulier, une sorte de magnétisme sauvage ... Soulignant un nez aquilin, ses lèvres ténues sont cerclées d'une barbe élégamment taillée. Sa longue chevelure d'airain coule jusqu'à ses omoplates, quand elle n'est pas cinglée, tirée, enroulée par des coiffures exotiques ou quelques aiguillons d'argent..
    Ce Mage s'affuble généralement de Caftans de soie ou de complets (vestes longues et élégantes, chemise de lin à lacets, plastron, braies etc) ... Il oscille pour ses voyage entre la pelisse et la pèlerine. Il affiche une noblesse et une opulence qui pourrait faire des envieux (aussi factice soient-elles).

    ₪₪₪₪₪₪₪₪


    Description du caractère :

    Ce qui caractérise Njall, c'est son versant 'survivaliste' et sa capacité d'adaptation. Sans aucun doute. N'ayant pas les dispositions 'physiques' pour survivre dans un monde ou l'homme privilégie bien souvent la force pour imposer sa 'suprématie', il s'est tourné vers le pouvoir du verbe et de la magie. La vision de la "plèbe" ou du "bestiaire", que nourrit cet humain est noire, fataliste et emplie de mépris. Peut-être est-elle appuyée par son ego colossal et son sentiment de suprématie ou sans doute l'est-elle par son don pour sonder l'âme de ses congénères. Si ses rencontres fréquentes avec la "bête", lui ont permis d'expliquer le comportement primal de certains êtres, il semble avec le temps, avoir appris à domestiquer la sienne. Ce n'est pas pour autant une bonne chose, car il exploite cette facette sombre de sa personnalité, pour dominer. Mais à choisir entre contenter ses instincts primaires et en devenir la proie, Njall semble avoir choisi. Difficile de savoir si il s'agit d'un "homme de bien" ou "d'un être malfaisant", le dernier fils d'Eïorth n'est pas manichéen dans l'âme, il est juste un homme affranchi, un homme libre. Autant l'affilier au chaos.
    Tenter de le comprendre, ou de le cerner, c'est s'essayer à attraper de la fumée entre ses doigts.
    Versatile, sournois, pervers et dominateur ?
    Ou empathique, rusé, créatif et audacieux ?
    Il est l'un comme l'autre, il est à dire vrai, ce que vous désirez ou ce que vous attendez de lui. Il est un comédien aux milles visages, qui attends de tomber sur quelqu'un de suffisamment éveillé pour faire tomber le masque. Pour les endormis, les faibles ... Il est un marionnettiste qui cache tire les ficelles dans une antichambre de leur subconscient, un bateleur qui les mène à la ruine et un bonimenteur de première classe. Se confronter à tant d'esprits, assimiler autant de personnalités, l'a peut-être mené aux berges de la folie, ou d'une conscience supérieure, d'une certaine sagesse peut-être ? Vous devinerez donc une chose, c'est que Njall est imprévisible. Si il vous porte de l'intérêt, c'est soit pour se divertir et vous mener au déclin le plus total, soit pour vous apporter bien plus que vous n'auriez pu l'espérer ...

    ₪₪₪₪₪₪₪₪


    Histoire personnelle :

    Né dans le vice, accouché par un culte immonde, la seule chose dont Njall peut se vanter, c'est d'avoir été désiré. Mais par qui ? Par ses géniteurs ou par la "chose" qu'ils vénéraient en silence ... La Lignée d'Eïorth s'est éteinte avec neuf bougies et d'étranges glyphes. Dans un suicide collectif, l'enfant porté 'par le sang' n'a eu pour matrice que la froideur de la pierre, l'odeur aigre et puante de la mort. C'est par des roturiers apeurés et quelque peu arriérés qu'il fut arraché à son cruel destin, sauvé de la profanation et d'une main intangible qui menaçait ce moutard de devenir l'instrument d'on ne sait quel dogme délétère. C'est du moins ce que pensèrent les naïfs badauds qui l'avaient élu et pris pour fils unique, certaines marques sont pernicieuses, surtout quand elles touchent l'âme.
    Durant les premières années de son existence, le jeune Njall était considéré comme un idiot ou un sottard, il semblait terré dans un mutisme constant, si bien qu'on se figura qu'il n'avait jamais appris à parler. Mais le fait d'être muet n'indiquait pas qu'il était sourd. En silence, l'enfant murmurait, il suggérait, il conspirait. Marqué par sa différence et par la cruauté juvénile, le rescapé s'échappa dans un monde dont les seuls confins étaient son imagination, un monde de vélin et d'encre. Les ressources du bourg en matière de littérature étaient cependant faibles, et sans ce fronton pour le protéger de la 'civilisation', Njall perdit lentement pieds. Ce ne fut qu'après avoir plongé un autre gamin dans un état de catatonie, le terrant dans un éternel silence, scellant à jamais ses lèvres perlées de fiel, que le rejeton infernal commença à délier les siennes. Oui, il parla, avec une élocution parfaite, une intelligence que l'on aurait pu qualifier de malsaine et une condescendance des plus détestables. Et c'est à ses géniteurs qu'il adressa ses premières questions, sur son réel passé, sur ses origines et surtout, sur les facultés qu'il avait intuitivement développées, comme émettre des sons brefs sans faire vibrer sa luette. Comme sa faculté à entendre des mots que personne n'avait encore prononcé ... Oui, il avait appris dans le silence, à mieux écouter.
    Pour la resucée, le fait d'être muet, n'indiquait pas qu'il était sourd.
    Et c'est face aux aveux larmoyants et terrifiés de son Usurpateur de 'patriarche', qu'il commença à comprendre sa véritable nature. Celle d'un homme qui serait sans aucun doute vicié et marqué par un héritage impie. Cela faisait-il de lui un monstre ? Non. A son sens il était étranger aux espérances de ses vrais géniteurs, mais il comptait bien exploiter son legs. Ne l'auriez vous pas fait ?
    Difficile de savoir ce que devint Njall pendant près d'une vingtaine d'années, il se retira simplement pour faire son introspection, pour apprendre à maîtriser ses 'dons' ou pour d'autres raisons, bien moins glorifiantes ... Cette quête de vérité lui apporta les révélations tant attendues sur son sang, la "malédiction" de ses pairs et sur le "culte" auquel ils furent jadis affilié.
    La tête de ce dogme, l'effigie de cette foi, n'était que le crâne d'un ancien Nécromancien, soigneusement posé sur un autel sacrificiel. Il était difficile d'attribuer à ce fragment de dépouille, de quelconques pouvoirs, mais il s'en dégageait tout de même quelque chose, un sorte ... De nimbe éthérique ? La lignée d'Eïorth avait toujours eu des dispositions pour les arts occultes. Surtout pour la nécromancie, dans des branches plus spiritistes de cette vaste école ainsi que pour le mentalisme. L'art de parler aux âmes et de les sonder, somme toute. C'est leur talent pour communiquer avec les esprits, qui les menèrent à rencontrer Selmanadr, l'esprit d'un vieux nécromant fou rattaché a la seule chose qu'il restait de lui. Sa caboche ...
    A gagner une vanité, les vénérables de la famille en avaient perdu la tête. Leurs petits élans sectaires et leurs expérimentations magiques avaient rapidement mené les villageois à parler. Maintenant leur éradication reste un mystère. Ce bain de sang avait-il été l'ouvrage d'un mercenaire ? De l'âme conjurée de Selmanadr ? La génitrice de Njall, une certaine Hamelah d'Eïorth, présentée comme l'instigatrice et la meneuse de cette secte, n'avait laissé qu'un journal incomplet derrière elle, des feuilles volantes ... Éparses. Des fragments d'inepties, sur le fronton entre la réalité et le monde des morts, sur la transcendance de l'âme, sur sa capacité à voyager par delà les mondes, sur son ultime expérience, celle de transcender son propre corps pour gagner un vaisseau 'jeune', tout en connaissant la réminiscence. Le rituel nécessitait une jeune âme à sacrifier, ce baptême ignoble demandait un 'don de vie'. Inutile de préciser que l’enveloppe fraîche, tant attendue par Hamelah, était son propre fils, Njall. Cette révélation ne fit guère vaciller le jeune Mage, mais il est certain qu'elle fut la source de ses visions noires et torturées, concernant l'humanité et ses aspirations ...
    Suite à ce voyage 'éclairant', l'homme se détourna de son passé et pu entreprendre de se tourner vers son avenir.

    Le doit-on aux planisphères ? Aux livres ? Aux explorateurs ? En tous les cas, le Dynaste d'Eïorth gagna les Quais de Tamrod à destination de Lesnie. Difficile de dire pourquoi l'homme avait choisi cette destination, mais ses nombreux forfaits et les multiples ardoises laissées dans les relais, hostelleries et autres échoppes, devaient y être pour quelque chose.
    Il ne laissa rien derrière lui, si ce n'est de vagues souvenirs, et des faux patronymes.
    Arrivé à quai, il ne se priva pas d'exercer ses talents tous particuliers pour ne pas être délesté de sa canne. Encore faut-il la voir comme une arme ?


    ₪₪₪₪₪₪₪₪



    Signes distinctifs spéciaux : Si ce n'est une balafre lézardant le dos de sa main droite, aucune. Cette scarification, il se la doit à lui même, car dans certains voyages transcendantaux, la douleur est le seul point d'ancrage avec la réalité.

    Equipement :

    ● Une canne d'apparat, oscillant en apparence entre le sceptre et la crosse épiscopale. Une emmanchure métallique noire soutenant un pommeau de platine serti d'une tourmaline. La sculpture constituant cette 'poignée' semble représenter une créature informe et tentaculaire dotée d'un œil unique (Symbolisé par le minéral serti).
    ● Un anneau sigillaire aux armoiries de la lignée d'Eïorth.
    ● Une bouffarde d'ébène, du tabac brun et quelques ''herbes''
    ● Rations de voyage : Quelques portions de fruits et de viande sèche. Une outre d'eau claire.

    Appartenance souhaitée à une des quatre Guildes : Tout dépend du contenu du râtelier ?

    ₪₪₪₪₪₪₪₪


    PARTIE HRP
    Prénom et/ou surnom : Aode, ancien Mizien de retour : ) Jadis Abryal.
    Age : 24 ans
    Comment avez-vous connu le forum ? Des éons de cela, je flânais.

    ₪₪₪₪₪₪₪₪


    Fiche de caractéristiques

    • Force : 04
    • Dextérité : 06
    • Constitution : 05
    • Intelligence : 14
    • Sagesse : 08
    • Charisme : 13

    ₪₪₪₪₪₪₪₪


    - Mage - (100 % pure souche)

    • Télépathie [Commun]
    • Légimencie [Commun]
    • Télékinésie [Commun]
    • Projection Astrale [Mineur]


    Dernière édition par Njall d'Eïorth le 10/12/2011 10:31:54; édité 5 fois
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 05/12/2011 13:02:40    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    MJ2
    Administrateur
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 14 Jan 2007
    Messages: 295
    Point(s): 12

    MessagePosté le: 05/12/2011 18:45:35    Sujet du message: [Validée] Njall Muiredagh d'Eïorth Répondre en citant

    Bonsoir et bienvenue à toi Njall d'Eïorth,

    J'ai été d'abord très surpris de la présentation de ta fiche, mais finalement j'ai apprécié sa lecture, malgré les lettres majuscules. Peut-être parce le fait qu'elle soit de bonne qualité a participé à cela, je ne sais pas... Une orthographe correcte, un vocabulaire fouillé, c'est plutôt bon je crois !

    Le seul (gros) hic est dans l'histoire personnelle de ton personnage... Njall est né de qui, ou plutôt de quoi ? D'un dieu, ou du fruit d'un culte quelconque ?! Qu'est-ce que le Vice au juste ? Est-ce une femme dont on a donné un nom peu flatteur, ou tout autre chose ? L'idée ne me botte pas du tout en fait, et je préfèrerais une explication plus terre à terre qu'une sorte de « création » morbide sous fond de culte sectaire.

    C'était le gros morceau, mais la chose est relativement facile à redresser selon moi. Par contre, d'où vient sa blessure que tu mets en signe particulier ? Tu n'y as pas fait allusion jusqu'ici, une petite explication s'impose,

    Ah, et je ne suis pas certains pour les paliers. À moins que tu l'ais vu quelque part, je ne sais pas au bout de quels paliers de deux branches on peut atteindre la nouvelle ramification. À partir de deux communs ou de deux majeurs, je vais me renseigner car je n'ai pas trouvé. (à moins que ce soit deux mineurs...)

    Voilà, je vois ça et je te tiens au courant. (c'est au sujet de la légimencie au fait) Pareil pour toi, je suis disponible au besoin !

    Edit : Vu pour les paliers, par contre, j'avais oublié, n'oublie pas de préciser "Mage". Avec une telle constitution, je doute que tu choisisses la voie des enchanteurs !
    Et au sujet de la guilde, je ne comprends pas l'allusion... Tu attends de voir en RP c'est cela ? Si oui, tu auras à craindre les représailles de quelques mages...
    _________________
    Revenir en haut
    Njall d'Eïorth


    Hors ligne

    Inscrit le: 05 Déc 2011
    Messages: 3
    Age: 34
    Race: Humain
    Métier: --
    Force: 4
    Dextérité: 6
    Constitution: 5
    Intelligence: 14
    Sagesse: 8
    Charisme: 13
    Point(s): 0

    MessagePosté le: 06/12/2011 15:06:33    Sujet du message: [Validée] Njall Muiredagh d'Eïorth Répondre en citant

    Salutations ! ^^
    Merci pour ces remarques constructives, j'avoue que je n'ai pas moi même été très convaincu par ma fiche dans un premier temps. Pour être moins nébuleux, voici donc les corrections apportées à ma fiche. Au cas par cas et pour éviter une relecture laborieuse :

    Pour l'histoire et son contenu (ou non-contenu) :

    Citation:
    Difficile de savoir ce que devint Njall pendant près d'une vingtaine d'années, il se retira simplement pour faire son introspection, pour apprendre à maîtriser ses 'dons' ou pour d'autres raisons, bien moins glorifiantes ... Cette quête de vérité lui apporta les révélations tant attendues sur son sang, la "malédiction" de ses pairs et sur le "culte" auquel ils furent jadis affilié.
    La tête de ce dogme, l'effigie de cette foi, n'était que le crâne d'un ancien Nécromancien, soigneusement posé sur un autel sacrificiel. Il était difficile d'attribuer à ce fragment de dépouille, de quelconques pouvoirs, mais il s'en dégageait tout de même quelque chose, un sorte ... De nimbe éthérique ? La lignée d'Eïorth avait toujours eu des dispositions pour les arts occultes. Surtout pour la nécromancie, dans des branches plus spiritistes de cette vaste école ainsi que pour le mentalisme. L'art de parler aux âmes et de les sonder, somme toute. C'est leur talent pour communiquer avec les esprits, qui les menèrent à rencontrer Selmanadr, l'esprit d'un vieux nécromant fou rattaché a la seule chose qu'il restait de lui. Sa caboche ...
    A gagner une vanité, les vénérables de la famille en avaient perdu la tête. Leurs petits élans sectaires et leurs expérimentations magiques avaient rapidement mené les villageois à parler. Maintenant leur éradication reste un mystère. Ce bain de sang avait-il été l'ouvrage d'un mercenaire ? De l'âme conjurée de Selmanadr ?
    Toujours est-il que Njall se détourna de son passé et pu entreprendre de se tourner vers son avenir.


    Je justifie donc le développement de ses dons magiques et j'apporte un versant moins "Mystique" à son passé. J'avoue que ce coté lovecraftien était amusant de prime abord mais un peu hors contexte.

    Pour sa balafrette :

    Citation:
    Signes distinctifs spéciaux : Si ce n'est une balafre lézardant le dos de sa main droite, aucune. Cette scarification, il se la doit à lui même, car dans certains voyages transcendantaux, la douleur est le seul point d'ancrage avec la réalité.


    Pour le reste :

    Bien en effet, je compte avant tout discutailler gentiment avec les mages et avec les voleurs. Mon personnage à un profil se prêtant aux deux guildes je dirais, à titre d'espion. Maintenant je verrais quel camp sera le plus "avantageux" pour moi.
    Pour ses stats xD Oui, je pense qu'il a plus le profil d'un "planqué", je pense miser sur la nécromancie, quelques "maléfices" et sur mon "charme" (sur)naturel pour m'escamoter doucement. Et puis la télékinésie fait plus mal au crâne qu'a de petits bras efflanqués. N'est-ce pas ?

    Voilà, voilà, en espérant que cela conviendra ^^. Je peux donc considérer que je suis bon pour les paliers magiques ?
    Revenir en haut
    MJ2
    Administrateur
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 14 Jan 2007
    Messages: 295
    Point(s): 12

    MessagePosté le: 06/12/2011 18:42:47    Sujet du message: [Validée] Njall Muiredagh d'Eïorth Répondre en citant

    Merci pour la clarté des apports et corrections, ça me facilité la tâche. Et puis, je pourrais retourner plus rapidement dans mon placard !

    Tout me va, la cicatrice à la main, les précisions sur le culte qui l'a vu naître, sauf (oui il y a un sauf) : je ne vois toujours pas comment Njall est né... Je ne trouve toujours pas ça assez clair. Ok, les explications que tu as rajoutées font bien comprendre que Njall n'est pas un dieu, mais j'ai toujours des doutes sur ta vision de la "conception" de Njall. Conception, du début à la fin à vrai dire. Il est humain certes, mais tel qu'il est présenté à sa naissance, on pourrait se poser des questions. Ce que j'essaye de te faire dire, c'est sont ses parents ? Au moins, qui est la femme qui l'a vu naître ? Une simple disciple ou quelqu'un de plus "haut" ?

    Plus que ce dernier soucis pour valider ta fiche et je reste toujours disponbile au besoin. Bon courage !
    _________________
    Revenir en haut
    Njall d'Eïorth


    Hors ligne

    Inscrit le: 05 Déc 2011
    Messages: 3
    Age: 34
    Race: Humain
    Métier: --
    Force: 4
    Dextérité: 6
    Constitution: 5
    Intelligence: 14
    Sagesse: 8
    Charisme: 13
    Point(s): 0

    MessagePosté le: 10/12/2011 10:26:29    Sujet du message: [Validée] Njall Muiredagh d'Eïorth Répondre en citant

    Ploup ! Désolé pour la latence ^^", j'ai donc enfin pu bosser sur la paternité de notre cher Njall. J'ai apporté des réponses éclairantes sur sa mère, concernant son père, il n'y a pas d'informations, mais il est aisé de supposer qu'il s'agisse d'un bon paroissien docile et peu hostile à l'idée de jouer à la bête à deux dos avec son gourou x) En espérant avoir levé le voile sur à peu près tout ?

    Citation:
    La tête de ce dogme, l'effigie de cette foi, n'était que le crâne d'un ancien Nécromancien, soigneusement posé sur un autel sacrificiel. Il était difficile d'attribuer à ce fragment de dépouille, de quelconques pouvoirs, mais il s'en dégageait tout de même quelque chose, un sorte ... De nimbe éthérique ? La lignée d'Eïorth avait toujours eu des dispositions pour les arts occultes. Surtout pour la nécromancie, dans des branches plus spiritistes de cette vaste école ainsi que pour le mentalisme. L'art de parler aux âmes et de les sonder, somme toute. C'est leur talent pour communiquer avec les esprits, qui les menèrent à rencontrer Selmanadr, l'esprit d'un vieux nécromant fou rattaché a la seule chose qu'il restait de lui. Sa caboche ...
    A gagner une vanité, les vénérables de la famille en avaient perdu la tête. Leurs petits élans sectaires et leurs expérimentations magiques avaient rapidement mené les villageois à parler. Maintenant leur éradication reste un mystère. Ce bain de sang avait-il été l'ouvrage d'un mercenaire ? De l'âme conjurée de Selmanadr ? La génitrice de Njall, une certaine Hamelah d'Eïorth, présentée comme l'instigatrice et la meneuse de cette secte, n'avait laissé qu'un journal incomplet derrière elle, des feuilles volantes ... Éparses. Des fragments d'inepties, sur le fronton entre la réalité et le monde des morts, sur la transcendance de l'âme, sur sa capacité à voyager par delà les mondes, sur son ultime expérience, celle de transcender son propre corps pour gagner un vaisseau 'jeune', tout en connaissant la réminiscence. Le rituel nécessitait une jeune âme à sacrifier, ce baptême ignoble demandait un 'don de vie'. Inutile de préciser que l’enveloppe fraîche, tant attendue par Hamelah, était son propre fils, Njall. Cette révélation ne fit guère vaciller le jeune Mage, mais il est certain qu'elle fut la source de ses visions noires et torturées, concernant l'humanité et ses aspirations ...
    Suite à ce voyage 'éclairant', l'homme se détourna de son passé et pu entreprendre de se tourner vers son avenir.
    Revenir en haut
    MJ2
    Administrateur
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 14 Jan 2007
    Messages: 295
    Point(s): 12

    MessagePosté le: 10/12/2011 13:16:20    Sujet du message: [Validée] Njall Muiredagh d'Eïorth Répondre en citant

    [Fiche validée !
    Habitation réservée dans le quartier Ouest.
    Tu peux poster un sujet dans les habitations de ce quartier, sujet qui sera ta maison, mais cela ne t'empêche pas de pouvoir te déplacer librement dans les autres quartiers.
    Bon jeu !]

    _________________
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 07/12/2016 21:15:25    Sujet du message: [Validée] Njall Muiredagh d'Eïorth

    Revenir en haut
      Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Middle Iwy Zone :: Les Registres d'Iwy :: Fiches Validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
    Page 1 sur 1

    Sauter vers:  


    Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
    Powered by phpBB © 2001 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
    Forum optimized for Mozilla Firefox