Se connecter pour vérifier ses messages privésProfil
Livre du Savoir
Livre de l'Histoire

IndexPortailFAQMembresRechercherS’enregistrerConnexion
Navigation
    Port Nord Tintania Ouest Centre Est Alentours Sud Plan
  • Fermer

  • [Validée] Liam Estheim

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Middle Iwy Zone :: Les Registres d'Iwy :: Fiches Validées
    << Sujet précédent :: Sujet suivant >>  
    Auteur Message
    Liam Estheim
    Guilde des Guerriers

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Aoû 2011
    Messages: 8
    Age: 14 ans
    Race: Humain
    Force: 8
    Dextérité: 12
    Constitution: 8
    Intelligence: 7
    Sagesse: 6
    Charisme: 9
    Point(s): 5
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 18/08/2011 22:39:46    Sujet du message: [Validée] Liam Estheim Répondre en citant

    « Holà jeune homme, va falloir que tu m'rendes ce bâton s'il te plaît.
    - Pourquoi donc ? répliqua-t-il d'un ton sec, sommet de la sociabilité chez lui.
    - On tient à la sécurité ici hein...
    - Ce qui explique qu'on retire un morceau de bois à un "jeune homme" ?
    - Si tu insistes pour le garder c'est qu'il n'est pas si inoffensif que cela dans tes mains... Tu en trouveras d'autres.
    - Alors pourquoi me le retirer puisque j'en aurai bientôt un de nouveau.
    - Cesse de discuter mon gars j'ai du boulot.
    - Alors faites-le plutôt que de venir me taper sur les tympans. »

    Gardant un calme légendaire, le soldat se contenta de tendre la main pour reprendre "l'arme" - du moins ce qui potentiellement pourrait en être une. Et comme pour confirmer les soupçons justifiés du soldat, le bâton s'abattit soudainement au niveau du coude de l'infortuné guerrier, puis enchaîna son mouvement pour le frapper derrière les genoux. Il perdit l'équilibre et se retrouva à genoux, tandis que le garçon en profitait pour prendre la fuite. Fuite qui ne dura d'ailleurs que deux mètres... Un deuxième soldat, ayant assisté à la scène, lui faucha à son tour les jambes. Par instinct, il lâcha son bâton pour atterrir sur les mains, et avant qu'il n'ait pu réagir, le premier soldat passait à côté de lui pour le ramasser sous son nez. Liam jura à voix basse, et se releva en frottant ses mains râpées et brûlantes l'une contre l'autre.

    « Je t'aurais prévenu, gamin. Si tu veux jouer à ce jeu là, c'est ton problème, mais je te conseille plutôt de te rallier à nous pour utiliser à bon escient tes capacités, autrement ... Tu finiras bien bas ! »

    L'autre eut la gentillesse de ne pas éclater de rire à la pique, mais le sourire qu'il afficha suffit à mettre Liam à cran. Déjà les soldats reprenaient leur tâche, cependant, évitant un nouveau désastre ; il ne put que cracher de nouveau un juron et tourner les talons. Il se renseignerait pour récupérer son bâton plus tard, en attendant il avait un équipage entier sur le dos, mieux valait ne pas traîner au port, encore moins se faire remarquer. Sa défaite restait cuisante, mais sa fierté survivrait...

    Il remonta donc son foulard pour bien couvrir sa nuque, et suivit donc docilement les nouveaux arrivants pour arriver devant une bâtisse en pierre. Une fois cette étape passée, il pourrait se fondre dans cette nouvelle ville et demeurer en vie...

    L'homme qui l'accueillit plusieurs minutes après fut aussi chaleureux que lui-même l'était... Soit pas du tout en fait. Pour simple explication, il désigna du menton les formulaires qui attendaient d'être remplis, empilés sur la table. Liam jeta un coup d'oeil à ses mains et finit par les essuyer sur ses vêtements, enlevant plus ou moins le sang qui commençait à perler. Il contempla un instant le contenu de la feuille, sceptique. Fallait-il retourner le couteau dans la plaie ? Peut-être était-ce le seul moyen de tourner la page justement, confier tout au papier et oublier... Un grommelement du recenseur le fit revenir à la réalité.

    « Grouille-toi, mon gars, j'ai pas envie d'y passer la nuit.
    - Ça ne sera pas le cas, alors taisez-vous et laissez moi tranquille si vous voulez que ça aille vite... »

    L'homme haussa un sourcil réprobateur, mais comme Liam se lançait déjà dans son récit, il se retint de l'interrompre. Après tout, il en voyait défiler des sales têtes, tant qu'elles se dépêchaient il se moquait éperdument de leur personne.
    Ponctuant son texte de traces de rouge - Il fallait bien ajouter quelques couleurs à ce papier tout moche ! -, il se mit à écrire :


    Citation:
    Nom : Estheim... J'ai hérité du nom, mais cette famille n'est plus mienne. Et ne l'a jamais été.
    Prénom : On m'appelle Liam, vous ferez de même.
    Race : Tout ce qu'il y a de plus humain...
    Age : J'ai 14 ans, mais le savoir n'attend pas le nombre d'années.
    Lieu d'habitation souhaité : Lesnie, même si je n'habite pas vraiment quelque part sur terre.

    Description physique : 

    Que dire... J'ai les cheveux blonds très clair, voire blanc, les yeux impénétrables et pourtant profonds, d'un vert émeraude. Quoi d'autre ? Soyons francs... Si mon physique ne fait pas détourner les yeux - au contraire je dirais... - mon expression elle, est peu amène et en refroidit plus d'un de venir me parler. Néanmoins, je n'ai que quatorze ans, et le mètre soixante dix qui va avec, plus d'un ne se laisse pas intimider par moi, à ma plus grande exaspération. Plus tard, quand j'aurai carrure plus puissante et peut être réputation plus conséquente on cessera de m'aborder. Je n'aime pas le contact, tactile ou verbal.
     En attendant, ma peau sans cicatrice aucune et mon physique sans épreuve apparente (Excepté mon tatouage) laisse croire que je suis un adolescent abandonné en recherche de soin et d'affection, ce qui m'énerve passablement. Je suis assez débrouillard pour m'en sortir seul ! Certes, je n'ai pas encore la force d'un combattant de renommé, ni son endurance, mais mon corps encore jeune et entraîné est agile et rapide. C'est cela qui m'aide à manier le bâton, je ne tape pas spécialement fort, mais aux bons endroits et avec précision.

    On dit de moi que je suis juvénile et que j'attire la compassion... Je n'en veux pas. Ce n'est pas parce que je ne souris pas forcément aux inconnus que je suis malheureux, c'est là où les gens font une erreur. Je ne demande que la paix ; je ne parle et ne rit qu'avec les personnes qui en méritent la peine. Les autres seront déçus.
    Me voir joyeux n'est pas pour autant rarissime, disons... Que je suis plus souvent pensif, et que je n'ai tout simplement pas envie de m'attacher à des personnes pleines de bonnes volontés, ça m'agace.

    Question vestimentaire, disons que je m'adapte. À terre, je me couvre comme la plupart d'une cape, dissimulant des habits simples quoique plutôt colorés au contraire de mon expression sombre au premier abord. En bateau, je penche vers le noir et rejette les habits amples qui s'accrochent trop facilement aux crochets et écoutes.
    Voici un portrait brossé en un coup de plume... Un jeune homme à la démarche souple, le regard distant, qui ne va que là où le vent le mène...
     


    Description  du caractère : 

    Concernant le caractère, c'est un peu plus complexe. Commençons par ce qui prime en moi : ma fierté. J'ai besoin de faire mes preuves, de prouver que mes choix étaient les bons, et que la voie sur laquelle je me suis engagé me correspond. Par conséquent, l'orgueil est le sentiment qui domine en moi, et me fait agir. De façon irréfléchie parfois, j'en conviens, et après coup je parviens souvent à reconnaître mes erreurs. Mais il arrive que non. À partir de là, je suis très déterminé et je ne cède quasiment jamais le terrain. Quand j'ai un avis, je le défends, même si un acte de ma part, voire une réplique, peut vous sembler abusif, si j'ai mes raisons je ne m'excuserai certes pas. Je suis trop fier pour cela.

    Je hais cordialement les altruistes qui croient être dans l'obligation d'aider un adolescent comme moi, fils proclamé illégitime. On m'a toujours des attentes en échange des attentions qu'on me porte, et j'ai déjà trop déçu pour vouloir retenter de nouveau ce genre de lien. Même si la solitude ne me convient pas, il vaut mieux pour les autres que je ne leur doive rien. C'est mieux comme ça... Pour cette raison, ne vous offusquez pas de mon intonation et de mon regard froid. Je suis comme ça, on l'accepte ou non.

    Et si on l'accepte... Il se peut que je sois un peu plus sociable. Pour moi être indifférent à mon caractère signifie que l'on voit au delà de celui-ci. Je peux être très ouvert d'esprit quand je le peux.

    Autrement... Je mens souvent, par nécessité. Mon statut de fils renié suffit à me justifier je crois. Je n'aime pas spécialement tromper, mais quand je n'ai pas le choix, je n'en éprouve ni difficulté ni remords. Néanmoins, je suis loyal, et j'ai quelques principes de base... Même si je ne les applique que rarement.

    Histoire personnelle :

    Ça se gâte sans doute un peu, ici, alors je serai bref. Je suis né d'une famille marchande, considéré comme appartenant à la classe des bourgeois, mais pas nobles pour autant. Cependant assez pour exiger de moi une attitude respectable, et un parler correct. Vous voyez le genre... Prétendant vouloir m'initier dès mon plus jeune âge à la négociation, mes parents acceptèrent que je les accompagne dans leurs voyages très tôt, vers mes sept ans si ma mémoire est bonne. La marine me passionna aussitôt. Les marins, tout d'abord, un peu moins, il faut l'avouer... Mais avec le temps, on s'intègre à eux et on oublie les préjugés qu'ont les marchands comme mes parents. Ils ne sont pas tous alcooliques, fumeurs, et avec un pois chiche dans la tête. Certains en avaient plus dans le crâne que n'importe quel bonhomme de la haute société ! Mais je trouvais leur métier merveilleux. J'aimais les étendus d'eaux à perte de vue -bleu clair, foncé, grises, agitées, calmes...-, la découverte, les odeurs salines et le vent...! C'était tellement plus attractif que la vie de salon que menait mes parents, mes deux soeurs et mes trois frères. J'adoptais peu à peu les expressions des marins, ce qui finit d'ailleurs par convaincre, et à juste titre, mes parents de m'écarter du métier de diplomate. Lorsqu'ils me demandèrent si je souhaitais me spécialiser en un autre métier, je n'eus pas le courage de leur avouer mon émerveillement face au travail de mer... Je connaissais l'avis réprobateur qu'ils avaient sur les navigateurs. À tout hasard, je proposais plutôt de devenir soldat au nom du pays, ce qui sembla les réjouir. De mon côté j'espérais rejoindre un jour la flotte pour défendre ma patrie sur un bateau... 

    Mais l'entraînement était long, et me sembla ne jamais aboutir. Mon maître d'armes ne voulut jamais employer une vraie lame, de peur d'un accident. Non, nous utilisions un simple morceau de bois ! Et encore, quand nous ne nous battions pas à mains nues, ou qu'il ne me faisait pas faire des exercices d'habilité ... J'appelais ça de l'incompétence, et plus le temps passait, plus la mer m'appelait. Toujours plus fort, toujours plus profondément. Je souhaitais arpenter les ponts, ne vivre que quelques jours à terre, pour repartir aussitôt... 

    Je devenais turbulent et désobéissant, je commençais à m'ennuyer chez moi, les réceptions et les discours m'endormaient... J'avais toujours cette insatisfaction de ne pas profiter des mes jours jeunes. Que de temps perdu à me battre au bâton et à observer les activités marchandes qui semblaient à des lieux de moi. Je finis par l'avouer à mes parents... J'aurais cru leur affection plus forte que leur honneur. Mais je m'étais leurré. Un simple marin dans la famille ?!... Un mousse, en vue de mon âge, soumis aux ordres d'un capitaine alors que dans mes veines coulaient le sang de personnes si importantes, qui dirigeaient tout ?

    On me renia de la famille. Et on me marqua du tatouage des illégitimes, pour éloigner de la famille Estheim mes mauvaises aspirations. Je n'avais pas l'expérience nécessaire pour devenir aussitôt un marin bien payé et glorieux, il était trop rabaissant pour ma famille qu'un membre se consacre à un aussi bas rang... Je quittais le lieu qui n'avaient jamais été chez moi avec un brin de tristesse je dois le dire, pour m'ouvrir à la marine. Me faisant passer pour un orphelin approchant de sa seizième année, et cachant avec soin la marque de mon déshonneur, on m'accepta sur un bateau, et je pus plonger enfin dans ma vraie vie. Je m'endurcis peu à peu, et j'appris bien des choses en une année et demi en mer, sautant de poste en poste et grimpant quelques échelons grâce à l'expérience acquise. Rien de bien glorieux, cependant... Il m'arrive de regretter ma famille, mais lorsque je me rappelle le manque d'amour dont ils ont fait preuve, je redeviens raisonnable et les laisse où ils sont. Je ne laisserai plus personne faire des choix à ma place. Armé d'un bâton à défaut de mieux, et avec sur ma nuque le poids d'un lourd échec je parcourus ainsi les océans, et survis tant bien que mal dans cette société. C'était dangereux, risqué, et parfois au delà de mes forces, mais ça me plaisait. J'en avais à revendre, je voulais me battre pour ma cause, m'imposer. Je ne rêve pas d'argent, ni d'une famille, je veux juste recouvrer ma fierté perdue, envolée, détruite sous l'encre qui me marque...

    Et c'est ainsi qu'un voyage me mena à Lesnie, où le bateau fit escale. Le problème étant que... Peu avant le débarquement, un malheureux incident se produit ; alors que la tempête faisait rage, nous avions dû affaler les voiles, puis nous étions tous rentrés dans les cales, où nous dormions. Dans le déchaînement des éléments, je n'avais pas prêté attention à mon foulard, qui avait glissé, dévoilant ainsi mon fameux tatouage. 

    « Un fils illégitime...! Si jamais sa famille apprend qu'il a servi sur notre bateau...!
    - Nom d'un chien enragé, on y passe tous en justice, c'est pas légal ça... »

    Un colosse voulut m'attraper par derrière pour m'amener voir le capitaine, qui déciderait si on me tuait noyé ou si l'on me laissait attaché à la mâture plusieurs jours durant jusqu'à ce que la soif et la faim me dévorent et m'emportent. Fin de l'aventure, joyeuse et charmante mort. C'était ça, les lois de la marine, et la manière de régler les problèmes.

    Mais j'avais déjà mon bâton à la main, et la brute qui servait se lieutenant (Il ne fallait pas qu'il soit intelligent, juste qu'il fasse écouter les ordres... Je vous laisse imaginer ses muscles...)... Je disais donc, ...


    « Bon, mon gars, t'as fini ? On te demande pas de raconter en détails la première fois où maman t'a emmené au marché et le moment où tu as appris à marcher.
    - Pardon d'avoir une vie plus palpitante que la tienne, répliqua Liam en omettant volontairement le vouvoiement. »

    Visiblement il toucha juste car le recenseur ne trouva rien à répondre... Il se remit aussitôt à écrire, sans guère plus prêter attention à l'homme.

    Citation:
    Je disais donc - troisième ! -, la brute eut tout juste le temps d'apercevoir en un éclair le bâton foncer sur lui, et d'entendre le doux sifflement qu'il fit en fouettant l'air, avant de se le prendre... en pleine figure. Je ne pense pas l'avoir assomé, mais je pus affirmer l'avoir bien sonné, car il ne réagit pas comme je me faufilai à côté de lui, bientôt suivi par le reste de l'équipage. Finalement, la maîtrise du bâton n'était pas si inutile, on m'avait même mésestimé. En attendant, j'avais une probabilité d'une chance sur mille de m'en sortir. Je m'en saisis. De la poutre, pas de la chance. Enfin, si, les deux. M'agrippant à la poutre, je me hissais dans les fondations de la cale, celles qui solidifient la coque du navire, et montait encore un peu hors de portée des marins, bénéficiant de l'obscurité pour me dissimuler de la multitude de yeux rivés vers moi.

    « Les gars, vous le voyez ? 
    - Non, mais il finira bien par sortir de son perchoir, le petit oiseau ! À moins qu'il se nourrisse de rats et d'araignées et qu'il boive l'eau qui traverse le pont et nous tombe dessus tout la nuit...
    - Ah ah ah ahhhh ! »

    Toute la cale partit en fou rire incontrôlé... J'apprécie l'humour des marins, mais beaucoup moins lorsqu'on en est la cible... 
    Une voix perça l'hilarité général :

    « Le capitaine va s'en rendre compte, les gars, ça va être la corvée générale s'il apprend qu'on l'a laissé filé !
    - Mais non, quand il descendra, on lui fera la peau, et on expliquera au capitaine qu'il était un traître. »

    Un tour de garde secret fut ajouté pour vérifier que je ne sortais pas de ma cachette, et l'affaire fut presque oubliée. Je savais toutefois que le lendemain nous accostions, et qu'il faudrait revendre la marchandise... Volée. Ce navire là était bien un navire pirate, que les divinités me pardonnent. J'étais donc un double danger ; non seulement je pouvais faire saisir leur bateau pour avoir accepté un illégitime dans leur équipage, mais en plus je pouvais dévoiler leur petit trafic... Et j'étais moi doublement plus en danger ! Vous comprenez mieux peut être pourquoi j'ai évité de trop me faire remarquer avec les deux gardes, et pourquoi j'y tenais un peu à ce bâton... Autrement, je les aurais...! Passons.

    D'ailleurs, nous voilà qui arrivons dès l'aube en vue du port de Lesnie. Enfin... Je dis ça, mais le port de Lesnie, je ne l'ai pas vu arriver moi, et l'aube c'est parce que ça fait plus littéraire. Quand les marins commencèrent à décharger la marchandise, la matinée était déjà bien avancée. Aucun marin ne devait rester à feignasser, tous étaient occupés quelque part. Pour une fois je remerciais la dureté du capitaine, qui ne se doutait - et ne se doute - toujours de rien. 
    Je sortis discrètement sur le pont, et m'infiltrai à la file, le coeur battant de peur qu'on me reconnaisse. Je finis par arriver à terre, et à ce moment là, je m'élançai entre deux groupes de colons fraîchement arrivés pour retrouver face aux deux gardes dont il était question tout à l'heure... 
    Derrière moi, un marin s'était exclamé :

    « Capitaine, le petiot il s'en va ! On le rattrape ? 
    - Mais non, Artu, il part sans demander sa paye, tant pis pour lui, répondit le capitaine, un sourire goguenard sur les lèvres. »
    Aucun marin n'ose le démentir...

    Et maintenant je me retrouve sur le nouveau continent, sans savoir ce que je viens faire ici... Peut être me poser quelques temps avant de reprendre des aventures telles que celles ci. C'est bien une fois, mais je ne suis pas prêt à jouer de nouveau avec ma bonne étoile.

    Signes distinctifs spéciaux : Possède une sorte de marque noire qui part de la nuque pour remonter jusqu'au coup, tatouage du fils illégitime. Je le cache amèrement derrière un foulard que je ne quitte -presque- jamais en public. Il pourrait être esthétique, si son sens n'était pas aussi dégradant...

    Equipement : Je ne possède pas grand chose, seulement mes habits, et mon bâton que l'on m'a injustement arraché à mon débarquement... Non pas que j'y attache une valeur sentimentale, mais c'était du bois solide et équilibré, qui m'a bien aidé jusque là.

    Appartenance souhaitée à une des quatre Guildes : J'ai une revanche à prendre sur ces deux soldats, j'aimerais améliorer ma technique, mes sens et mon attention pour être à même de les contrer la prochaine fois. La guilde des guerriers m'intéresse, mais mon allégeance ne sera pas incontestée... Il faudra du temps avant que j'accepte coûte que coûte de défendre les principes d'une guilde plutôt que les miens.

    PARTIE HRP
    Prénom et/ou surnom : Liam =)
    Age : 14 ans
    Profession ou études : Collège
    Comment avez-vous connu le forum ? Top site 

    Code:
    Fiche de caractéristiques
    Force : ... 8
    Dextérité : ... 12
    Constitution : ... 8
    Intelligence : ... 7
    Sagesse : ... 6
    Charisme : ... 9


    Le garçon rendit la fiche avec un sourire moqueur, et repoussa sa chaise avec le plus de bruit possible avant de se glisser dehors, sous le soleil tapant de midi. Bien, et maintenant ...?


    Dernière édition par Liam Estheim le 19/11/2011 17:50:37; édité 4 fois
    Revenir en haut
    Skype
    Publicité






    MessagePosté le: 18/08/2011 22:39:46    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    MJ2
    Administrateur
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 14 Jan 2007
    Messages: 295
    Point(s): 12

    MessagePosté le: 19/08/2011 13:36:47    Sujet du message: [Validée] Liam Estheim Répondre en citant

    Bonjour et bienvenue à toi, Liam Estheim !

    Une fiche très bien ficelée, ma foi. Très intéressante à lire et avec un style que j'apprécie, je n'ai rien à redire sur son contenu en lui même. Histoire et descriptions conviennent, il y a juste un détail que je voudrais te faire remarquer : tes caractéristiques. Je ne sais pas si c'est volontaire, mais ton total est actuellement à 48, or tu peux bénéficier de 50 points en tout. Peut-être l'as-tu voulu ainsi pour son jeune âge, ou alors est-ce un oubli ? Bref, tu peux les conserver sans les utiliser pour le moment, ou en bénéficier dès maintenant, à toi de voir.

    Tiens moi au courant en répondant à la suite de mon message.
    _________________
    Revenir en haut
    Liam Estheim
    Guilde des Guerriers

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Aoû 2011
    Messages: 8
    Age: 14 ans
    Race: Humain
    Force: 8
    Dextérité: 12
    Constitution: 8
    Intelligence: 7
    Sagesse: 6
    Charisme: 9
    Point(s): 5
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 19/08/2011 15:14:52    Sujet du message: [Validée] Liam Estheim Répondre en citant

    Bonjour, MJ2, et merci pour la réponse ! =)

    En effet, c'était bien un oubli de ma part, je voulais qu'on me conseille alors je l'ai laissé provisoirement tel quel... Et j'ai posté --"
    Mais erreur corrigée, le compte y est normalement c(=

    Merci encore =)

    PS ; une fois sur l'ordi, je corrigerai les éventuelles fautes mettrai des couleurs (Et changerai d'avatar aussi ^^), désolé d'avoir fait lire ça ><
    Revenir en haut
    Skype
    MJ2
    Administrateur
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 14 Jan 2007
    Messages: 295
    Point(s): 12

    MessagePosté le: 19/08/2011 17:30:11    Sujet du message: [Validée] Liam Estheim Répondre en citant

    Même si j'ai vu quelques fautes, ta fiche n'en comptait pas non plus une multitude. Mais si tu veux effectuer une relecture, tu en as la possibilité. Tu pourras éditer, à ce niveau, ta fiche que je valide.

    [Fiche validée !
    Habitation réservée dans le quartier Est.
    Tu peux poster un sujet dans les habitations de ce quartier, sujet qui sera ta maison, mais cela ne t'empêche pas de pouvoir te déplacer librement dans les autres quartiers.
    Bon jeu !]

    _________________
    Revenir en haut
    Liam Estheim
    Guilde des Guerriers

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Aoû 2011
    Messages: 8
    Age: 14 ans
    Race: Humain
    Force: 8
    Dextérité: 12
    Constitution: 8
    Intelligence: 7
    Sagesse: 6
    Charisme: 9
    Point(s): 5
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 21/08/2011 18:02:42    Sujet du message: [Validée] Liam Estheim Répondre en citant

    Je pense qu'il manque mes points de caractéristiques... (Satanés carac's, décidément !^^)
    Finalement je ne peux pas avoir mon ordi ce week end, je vais continuer sur IPod, j'arrange la fiche dès que possible ...!
    Revenir en haut
    Skype
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 07/12/2016 21:16:38    Sujet du message: [Validée] Liam Estheim

    Revenir en haut
      Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Middle Iwy Zone :: Les Registres d'Iwy :: Fiches Validées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
    Page 1 sur 1

    Sauter vers:  


    Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
    Powered by phpBB © 2001 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
    Forum optimized for Mozilla Firefox