Se connecter pour vérifier ses messages privésProfil
Livre du Savoir
Livre de l'Histoire

IndexPortailFAQMembresRechercherS’enregistrerConnexion
Navigation
    Port Nord Tintania Ouest Centre Est Alentours Sud Plan
  • Fermer

  • Retour de ballade nocturne...[LIbre]

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Lesnie, quartier Nord :: L'antre des plaisirs
    << Sujet précédent :: Sujet suivant >>  
    Auteur Message
    Liyana
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 05 Juin 2010
    Messages: 25
    Race: Elfe sylvaine
    Métier: Troubadour et Fille
    Force: 5
    Dextérité: 11
    Constitution: 4
    Intelligence: 9
    Sagesse: 6
    Charisme: 15
    Point(s): 19

    MessagePosté le: 14/11/2010 15:24:01    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    La magnifique jeune femme aux yeux bicolores avait passé une bonne partie de la nuit à l'extérieur de la maison close. Mais ses obligations de fille de joie l'avaient forcé à revenir et à accepter les clients qui venaient de débarquer. Elle avait était douce concensieuse avec chacun d'eux, comme une amante modèle. C'est vrai que Liyana avait cette faculté d'aimer même les personnes qui étaient repoussées par les autres. Elle était à présent sur une banquette, alanguie et offerte aux regards des inconnus qui arrivaient au compt goutte.
    Pour une fois elle avait délaissé sa harpe. Ses longs cheveux noirs, complètement lachés, s'étallaient sur la banquette avec sensualité. Une bretelle de sa robe avait négligemment glissé de son épaule. Elle n'avait même pas prit la peine de la remettre en place, à quoi bon...

    Ses lèvres entrouvertes laissaient échapper par moment un soupir de soulagement. Elle avait envie de changement soudain, d'un client qui sort de l'ordinaire, comme Etanir au tout début de leur rencontre. Elle repensa soudain à cet homme sombre, qui avait attiré son attention à peine entré dans la maison. Elle s'était même fait rabroué par les patrons, pour son manque de tact. Sa robe courte, glissa et laissa entrevoir légèrement l'intérieur de sa cuisse gauche. Elle ferma les yeux et une larme coula le long de sa joue. Etait-ce une larme de tristesse ou de fatigue, même Liyana, l'elfe ne saurait le dire elle même. Elle attendait donc ainsi, ne remarquant même pas que quelqu'un l'observait depuis déja plusieurs secondes...
    _________________
    http://www.hebergementimages.com/image-a9c60a83c535542c51fd6c796bafcfb7_Sans-titre-7.bmp.html
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 14/11/2010 15:24:01    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Nym


    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Sep 2010
    Messages: 25
    Age: 128
    Race: Demi-Drow
    Force: 9
    Dextérité: 16
    Constitution: 7
    Intelligence: 8
    Sagesse: 6
    Charisme: 4
    Point(s): 19
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 14/11/2010 16:56:57    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    Encore une nuit où la lune aussi haute que pleine dans le ciel, distribuant sa lumière diaphane sur les ombres grandissantes de la ville. Même si le manteau de la nuit ne les protégeait plus, l’ombre était toujours là pour accueillir ceux qui fuyaient les regards trop observateurs et les yeux brillant de la paranoïa des hommes qui avaient quelque chose à cacher…Ou dont la conscience bien trop lourde empêchait le sommeil du juste de faire son office. Ce n’était pas une nuit à travailler, du moins quand canaille et gredin avait le luxe de s’offrir une nuit de repos.

    Mais pour un demi drow, la plénitude de la lune appelait à autre chose qu’une nuit sanglante. Elle exacerbait ses sens et l’envie de se baigner dans la seule lumière qui ne l’accepterait jamais. C’était une belle nuit et l’éclabousser du sang de ces porcs d’humain serait un sacrilège à ses yeux même si le besoin s’en faisait parfois sentir. Non, c’était une nuit à passer en compagnie d’une jolie femme, d’une bouteille de vin et quand au reste ? Un rictus particulièrement malsain s’étira sur son visage alors qu’il furetait dans les ruelles…Quand au reste…Ma foi…Il aurait bien une idée pour passer le temps.

    Capuche rabaissée sur son sombre manteau, il glissait d’ombre en ombre, scrutant taverne et autres lieux de rencontre en vain. Perché sur un toit, il contemplait les rares âmes perdues dans les ruelles sans qu’aucun n’attire son attention. Devrait il renoncer ? Non…Il lui restait toujours l’antre des plaisirs. Un sentiment de nostalgie l’envahit, il se sentait toujours comme chez lui dans ce genre d’endroit. Lune et nostalgie, voilà qui avait de quoi combler cette nuit tout en caressant l’espoir qu’il ne s’enfoncerait pas dans la folie furieuse. S’enroulant autour d’une gouttière, il prit vite le pas vers le quartier nord.

    Le problème de l’argent n’en fut plus un quand il passa un peu trop près d’un client encore tout à son plaisir, si bien qu’il ne sentit pas la main le délestant de ce qui restait de sa bourse. Encore bien trop pleine à son avis, surtout en sortant de ce genre d’établissement. Le sarcasme et l’ironie dessinèrent un regard bien plus doux tandis que ses pas grincèrent sous le bois du plancher. Le demi homme au pied léger laissait exceptionnellement sa présence être visible à tous et toutes.

    Sa capuche glissa, laissant apparaitre les traits sombres témoignant de son ascendance opposant au brouhaha ambiant un silence naissant. Une action mettant mal à l’aise et dont il tirait un certain plaisir de cette hypocrisie ambiante. Le client était roi tant qu’il avait de quoi payer…Même si son or sentait le sang ou qu’il inspirait le danger. Son regard balaya la salle et son œil rougeoyant ne tarda pas à rencontrer un visage agréable. Des yeux amandes lui rappelant sa mère et pourtant, Nym ne pouvait se résoudre à croire qu’elle était humaine.

    Elle était bien trop belle…Peut être était elle elfique ? Après tout quelle importante tant qu’elle faisait son office ? De plus la larme qu’elle laissa couler sur sa joue fini par déclencher chez lui un geste équivoque quand il se pencha sur elle sans y penser pour recueillir cette eau bénite par tant de beauté. Son goût légèrement salé appelant à la douleur de l’âme lui était presque aussi chère que le sang dont il aimait rependre les effluves au point qu’on aurait pu penser qu’il s’agissait d’une offrande aux dieux de la terre.

    ‘‘Je pensais qu’en ces lieux, les femmes ne distribuaient que plaisirs éphémères et sourire de complaisance. Est-ce ta trop grande beauté que tu pleure ? Un homme que tu ne peux aimer ou la solitude de tes nuits ?’’

    Il se pencha jusqu’à son oreille.

    ‘‘A moins qu’il ne s’agisse que de la peur de tomber sur un être tel que moi ?’’

    Il soupira en son fort intérieur. Pourquoi se précipitait-il toujours quand tout se rapportait à une femme ? Pourquoi ne pouvait il se contenter que du plaisir qu’il éprouvait à chasser sa proie ? Toujours est il qu’il c’était assit sur la banquette, les yeux sombre et pourtant enjôleur rivé sur l’elfe…
    Revenir en haut
    Liyana
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 05 Juin 2010
    Messages: 25
    Race: Elfe sylvaine
    Métier: Troubadour et Fille
    Force: 5
    Dextérité: 11
    Constitution: 4
    Intelligence: 9
    Sagesse: 6
    Charisme: 15
    Point(s): 19

    MessagePosté le: 14/11/2010 17:20:30    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    Elle soupira, un nouveau client venait d'entrer, surement encore un pour elle, comme à chaque fois. Elle l'avait sentit s'aprocher. Il était bien trop silencieux pour être totalement humain. Elle le savait il y avait quelque chose d'autre en lui. Elle soupira, et sentit soudain une caresse, douce furtive, sur sa joue. Elle ouvrit ses yeux clairs, bicolores et découvrit l'être qui venait de lui toucher la joue. Elle resta muette de surprise. Elle qui s'attendait à découvrir un être rustre et complètement saoul, venait de poser le regard sur un jeune homme rafiné et d'une beauté rare. Ses yeux rouge sang ne gachaient rien à sa beauté surprenante, bien au contraire, ils lui donnaient un air sauvage que Liyana se délectait d'observer.

    Elle remarqua alors les regards des autres filles sur eux. On aurait dit qu'elles avaient peur de cet homme, alors que Liyana elle semblait prête à s'offrir corps et âme, sans même poser de question. Elle s'assise lentement, et l'observa encore quelques secondes. Il la regardait d'une façon tendre, et assez particulière qui ne fut pas pour déplaire à la jeune femme. Elle l'observa et planta ses yeux dans ceux du jeune homme sans cier. Elle lui sourit tendrement, elle le trouvait curieux, un peu trop peut être:

    - Vous posez beaucoup de questions pour quelqu'un qui impose le silence...

    Elle lui offrit un regard espiègle et joueur, comme si la joute verbale était quelque chose qu'elle affectionnait particulièrement. Ce qui en soit été le cas. Avec une douceur extrème elle passa ses doigts délicats sur le tatouage qui ornait le visage de l'inconnu. Il lui rappelait quelque chose, mais elle n'aurait su dire quoi.
    Calme et sereine elle attendait une réaction de la part du jeune homme, lorsqu'il tenta de l'effrayer. Elle se mit à rire de façon joyeuse, et sincère en ajoutant:

    - Il faut bien plus qu'un homme de votre stature pour m'effrayer...

    Pourtant, elle savait et elle se doutait qu'il devait être un guerrier redoutable, qu'il vallait mieux éviter. Elle sentait émanait de lui une force qui fit frémir délicieusement son échine. Elle lui sourit légèrement, et avec une légèreté extrème se rapprocha de lui, et posa délicatement sa main sur la cuisse du jeune homme. Elle posa ses yeux verrons dans ceux du jeune homme et d'une voix suave et extrèmement sensuelle, elle demanda:

    - Alors que désire monsieur pour ce soir?
    _________________
    http://www.hebergementimages.com/image-a9c60a83c535542c51fd6c796bafcfb7_Sans-titre-7.bmp.html
    Revenir en haut
    Nym


    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Sep 2010
    Messages: 25
    Age: 128
    Race: Demi-Drow
    Force: 9
    Dextérité: 16
    Constitution: 7
    Intelligence: 8
    Sagesse: 6
    Charisme: 4
    Point(s): 19
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 14/11/2010 18:42:24    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    Elle le regardait…C’était une sensation étrange que de ne pas simplement être l’objet que vos yeux caresses momentanément. Un autre client, une bourse bien remplit, un autre idiot qui s’évadait de sa prison familiale pour aller voir ailleurs…Non, elle le regardait là où d’autre ne laissait entendre qu’il ne voyait qu’un individu qu’il ne fallait pas approcher de trop près. Cela avait quelque chose de blessant de ne pas inspirer l’habituelle crainte ou le dédain dont il faisait habituellement l’objet. Elle semblait presque nier tout ce qu’il était, toute son existence pour y voir autre chose dont il ne savait rien.

    Et puis, il était déçu aussi.

    Il aimait voir cette chose malsaine chez les femmes vendant des sourires…Cette chose oscillant entre la terreur et l’avidité de gagner quelques pièces de plus. Il aimait voir jusqu’où les gens pouvaient aller et ce qu’ils pouvaient surmonter dès que leurs intérêts étaient en jeu. Pourtant, il y avait quelque chose qu’il aimait chez cette femme. Peut être était ce cette larme qu’il lui avait volé d’un baiser ? Etait elle aussi magicienne ? Alchimiste peut être et d’une larme avoir transformée cette eau en un philtre qui captivait les cœurs ? A moins qu’il ne s’agissait tout simplement de sa beauté ?

    Les choses belles méritaient d’être admirées, tout comme l’étaient les statues ou les œuvres d’art…Même les poètes méritaient qu’on s’y attarde. Combien de ces êtres avaient ils expédiés dans l’autre monde pour aider leurs créations à devenir populaire ? Les mécènes étaient des gens bien étrange mais tout comme eux, il aimait les arts et pouvait parfois s’arrêter pour contempler une statue et s’interroger sur la possibilité de rendre éternel un instant pourtant si éphémère.

    ‘‘Les questions apportent à l’esprit ce que l’entrainement est à un soldat…Etre aiguisé et effilé…Mais vous avez le raison. Le silence est une chose que j’aime et j’aime à l’imposer comme il me sied. Comme l’aveugle qui à perdu sa lumière, on fini par se noyer dans les sens qu’il exalte. Notamment le sens du toucher que j’affectionne tout particulièrement ’’

    Il frôla du bout des doigts la main posée sur sa cuisse.

    ‘‘ Mais au silence que j’offre sans retenue, peut être devrais je vous en donner un aperçu en scellant vos lèvres des miennes ? ’’

    Lui caressant le visage, il bascula près d’un siècle en arrière. Dans cette période honni et pourtant bénie de sa vie quand il avait le luxe de dormir dans les bras d’autant de fille de joie qu’il désirait au prix du sang qu’il versait sous les coups de clients ivres et de vieilles femmes en manque de sensation forte. Qu’il aimait ces filles volages qui n’offraient leurs âmes à personne si ce n’était à l’or. Elles aussi encouraient les foudres de la bonne société mais dans la noirceur de la nuit, elles étaient les reines de la luxure, dominant hommes et femmes…Elles aussi aimaient l’or autant que lui pouvait l’apprécier. Tant de point commun au point qu’il se sentait plus proche d’elles que bien des autres membres de son espèces.

    Il ne c’était jamais lassé des bras de sa mère et quand elle était occupée par un autre client, il n’avait jamais été difficile de trouver une personne dont il pouvait jouer sur la pitié. Il en avait presque de l’affection pour cette profession qu’on pouvait retrouver dans toutes les villes comme un phare en pleine mer. On avait toujours besoin d’elle comme on aurait toujours besoin de lui. C’était si rassurant quelque part.

    ‘‘Ce que je veux’’

    Léger sourire alors que ses doigts rencontrent le cou de l’elfe sylvaine et que son regard semble parcourir quelque chose de précieux qu’il découvre au fur et à mesure.

    ‘‘Je suis un être avide…Je veux tout…Je veux tes yeux, ta voix, tes doigts, chaque parcelle de ta peau frémissante jusqu’au sang battant dans tes veines et à l’amitié de tes hanches.’’

    Il descendit le long de son bras pour lui prendre la main et l’embrasser.

    ‘‘Je veux ton corps ainsi que ton âme. Ton esprit…Dit moi donc tout ce qu’il m’est permit de te voler et je le prendrais encore et encore jusqu’à satiété. Parle moi donc des talents ou de ce que tu pourrais faire pour moi’’
    Revenir en haut
    Liyana
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 05 Juin 2010
    Messages: 25
    Race: Elfe sylvaine
    Métier: Troubadour et Fille
    Force: 5
    Dextérité: 11
    Constitution: 4
    Intelligence: 9
    Sagesse: 6
    Charisme: 15
    Point(s): 19

    MessagePosté le: 15/11/2010 18:47:08    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    Jusque là Liyana avait gardé son calme et son sang froid légendaire. Mais lorsqu'elle entendit les dernières phrases du jeune homme, elle ne put cacher l'éclat de peur qui passa dans ses yeux. Elle avait soudain compris à qui elle avait affaire. Celui ci n'était pas un client comme les autres, et elle avait compris le regard apeuré des jeunes femmes. Mais à présent qu'il l'avait choisit elle ne pourrait plus reculer, repousser un client ne se fait pas! Elle frémit sans le vouloir ne contrôlant pas les réactions instinctives de son corps. Liyana examina chacun des mouvements du jeune homme, comme s'il avait été suceptible de la mordre à n'importe quel moment. Pourtant, elle qu'on appelait la sauvageonne, ne pouvait s'empêcher d'être séduite par cet homme mystérieux qui parlait d'une façon rare, et envoutante. Elle soupira, ne sachant trop quoi faire. Elle hésita quelque temps. Puis lentement avec une légèreté avec laquelle on caractérise les elfes, elle se leva. Il voulait qu'elle lui montre se talent, et bien soit, il verrait. Elle avait été engagée pour ça après tout. Elle le fixa droit dans les yeux et d'une voix douce, mais plus sérieuse qu'auparavant elle lui dit:

    - Attendez moi là, je reviens tout de suite...

    Elle prit la direction d'une chambre, et revint quelques secondes plus tôt, les bras chargés de sa harpe elfique. Elle retourna lentement s'asseoir au côté du jeune homme, et lui offrit un sourire. Elle gardait toujours sur sa main la sensation de se baiser qu'il avait déposé avec délicatesse. Liyana ne put s'empêcher de fixer cette zone, avec un délice non dissimulé. Elle le fixa droit dans les yeux, et sembla réfléchir durant quelques secondes. Puis ses doigts commencèrent à chatouiller les cordes, et à les faire chanter à la manière de milliers de petits oiseaux. Elle ferma les yeux et sourit, la été la Liyana qui avait envouté tant d'hommes, celle si sauvage et si libre, qu'elle en devenait un trésor, une chose si rare qu'elle en été convoitée de tous. Elle passe délicatement sa langue sur ses lèvres, avant de commencer une vieille ballade qui sied très bien à ce moment si particulier:

    Child of the moon - Bridget McMahon

    A la fin de sa chanson, elle ferma les yeux quelques secondes comme pour se détacher de son art, ce qu'elle était en train de faire en fait. Liyana tentait de regagner la réalité du monde qui l'entourait. Elle soupira, toujours les yeux fermés, avant de ses ouvrir lentement, très lentement, pour finalement regarder le jeune homme. Il y avait quelques chose de plus à présent dans le regard de la jeune femme. On aurait dit que ses yeux brillaient plus qu'à l'accoutumée, et donc le lumière faisait soudain ressortir ses yeux à la couleur si particulière. Son oeil bleu était passé à l'azur, et son oeil vert clair, à l'or. Ce phénomène particulier avait tendance à attirer le regard, bien trop au gout de la jeune femme. Ses lèvres frémirent, et elle offrit un sourire calme au jeune homme:

    - J'espère que cela vous à plu...

    Ce sont les seuls mots qui sortir de sa bouche...Elle fut surprise elle même de réussir à sortir quelque chose. Mais le jeune homme en voulait plus, soit elle donnerait plus, mais il ne fallait qu'il espère tout obtenir de la jeune femme sauvage qu'elle était...
    _________________
    http://www.hebergementimages.com/image-a9c60a83c535542c51fd6c796bafcfb7_Sans-titre-7.bmp.html
    Revenir en haut
    Nym


    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Sep 2010
    Messages: 25
    Age: 128
    Race: Demi-Drow
    Force: 9
    Dextérité: 16
    Constitution: 7
    Intelligence: 8
    Sagesse: 6
    Charisme: 4
    Point(s): 19
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 16/11/2010 22:51:23    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    Les douces paroles du poète renfermaient parfois ces pointes de sagesse que l’esprit pouvait saisir dans un écrin de pureté et de sentiment qu’il offrait au peuple. De la même manière, il venait d’offrir cette même sagesse qui prenait place dans le regard de cette femme où il y avait enfermé une peur toute légitime. Elle n’eut qu’un temps car dans cette fenêtre sur son âme, il y vit bientôt du courage ou peut être confondait il cela avec autre chose ? Une détermination toute nouvelle se lisait dans ces gestes et ces attentions. Inconsciemment, il trouvait cela sublime d’une femme comme elle alors que tant d’autre se serait mise à trembler ou exalter l’avarice malgré le dégoût de sa peau grise.

    De la même manière, il se retint de se pencher un peu plus sur elle pour capturer ce soupir, cette part de bonheur comme le disait la sagesse populaire, que l’on laissait s’échapper…Et qu’il aurait voulut lui voler. Il aurait lui dire combien ils étaient précieux, trop rare pour être ainsi perdu sans le moindre remords. En revanche, il ne pu s’empêcher bien longtemps de sourire, passant sa langue sur l’une de ses canines dans un geste de défis. Pourtant elle le regarda droit dans les yeux sans montrer la moindre once de dégoût, pas le moindre frisson, ni un geste de défiance pour prouver son courage.

    Pleine de grâce, elle quitta son champs de vision lui laissant toute l’opportunité de jeter son attention sur les membres de l’assemblée. Malfrat, homme à la personnalité aussi vide que leurs bourses, mercenaire, membre honorable de guilde…On avait toujours beau dire mais ce genre d’endroit avait toujours rendu les hommes égaux devant leurs péchés. Une fraternité invisible où ce que l’on partageait restait toujours sous le sceau de la concupiscence et du secret. Ce qu’il se passait derrière ces murs y resterait quelque soit la somme déboursée…Tout vos crimes n’avaient aucune importance ici…Un véritable pardon offert entre les bras d’une fille de joie pour une heure ou une nuit.

    Puis la délicieuse Calliope laissa sa place à la généreuse Erato prenant pour une fois les traits de la jeune elfe, dotant ces doigts d’une agilité dont Nym aurait put en concevoir de la jalousie. Mais cette voix cristalline semblait se couler dans ses veines, remplaçant progressivement cette nostalgie qu’il avait ressentit. Il aurait pu en fermer lui aussi ses yeux si la paranoïa ne l’en avait pas empêché…Il ne voulait pas se laisser à ce point. Se laisser séduire était une chose mais il ne désirait pas que cela provoque chez une lui une faiblesse exploitable.

    Il se contenta de la regarder, jusqu’à la fin de sa balade, observant la lumière danser sur sa pupille puis le faible frémissement de sa lèvre quand elle lui parla le plus calmement du monde. Avait-elle toujours peur ? Cette fragilité toute humaine l’appelait un peu plus, l’envie de jouer un peu plus avec elle, de l’attirer un peu plus dans les ombres…Son majeur caressa son front pour descendre le long de l’arrête de son nez pour laisser sa place à son pouce. Sa main glissa sur la joue de l’elfe sylvain, capturant une mèche de cheveux pour lui passer derrière l’oreille pour finalement descendre le long de la fine machoire. La caresse se termina sur l’un de ses doigts à la peau si sombre frôlant les lèvres de la jeune femme.

    ‘‘Je n’ai qu’un regret…Avoir partagé quelque chose d’aussi beau avec tant de personne. Mais peut être l’a tu fais exprès pour attiser ma jalousie ?’’

    Les yeux de Nym trahirent cette séduction toute humaine dont il était si souvent capable. Cela l’amusait, cela attisait son désir, cela échauffait son sang autant que sa haine de n’appartenir à aucun des deux peuples, d’un batard qui ne peut être accepté que dans ce genre de lieux on l’on ne refusait personne. Il haïssait cette pitié intéressée tout comme il ne pouvait s’en échapper. Il aimait cette séduction arrangée, s’en jouait, s’y complaisait…Sans y penser, il joua tendrement avec les doigts de l’elfe sylvaine. Il envoutait cette plénitude dont elle n’avait pas conscience. Cette appartenance qu’elle pensait tellement acquise que cela en était presque douloureux à voir. Mais il aimait ça…Il aimait la toucher, la respirer, l’écouter comme s’il pouvait s’approprier un peu de ce sentiment. Il aimait cette beauté et cette grâce…Il aimait ces frémissements et son courage…Il eut un sourire plaisant mélé d’un rire doux.

    ‘‘Mais tu ne m’as toujours pas répondu que partiellement…N’étais tu pas censé m’avouer tout ce dont je pourrais te débarrasser ? A moins que tu ne veuille m’en faire payer un prix conséquent ?’’

    Il se pencha sur elle, touchant son front du sien, la caressant du bout de son nez, plongeant son regard grenat dans le sien.

    ‘‘Laisse moi te voler cette nuit…Laisse moi te voler des éclats de plaisir dans ta voix…Laisse moi te voler des perles de sueurs…Mais parle moi de toi. Parle moi de ce que tu me refuse’’

    Il emmêla ses doigts dans les siens dans un sourire, souffrant le désir brûlant qui gonflait dans sa poitrine…
    Revenir en haut
    Liyana
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 05 Juin 2010
    Messages: 25
    Race: Elfe sylvaine
    Métier: Troubadour et Fille
    Force: 5
    Dextérité: 11
    Constitution: 4
    Intelligence: 9
    Sagesse: 6
    Charisme: 15
    Point(s): 19

    MessagePosté le: 18/11/2010 18:29:34    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    La jeune femme fut soudain surprise de l'attention grandissante que le jeune homme avait pour elle. Il lui donnait plus d'importance qu'elle en avait réellement, et cela durant quelques heures, réchaufferait le coeur de la jeune femme. Elle n'était plus cet objet de désir des hommes mais plutot une femme parmis tant d'autres. Elle lui sourit, avec une tendresse que l'on retrouve rarement chez les filles de joie. Elle se surprise à vouloir que ce moment dure une éternité. Mais lorsqu'il annonça qu'il semblait jaloux, cela fit tressauter la jeune femme. Elle devait être tombée sur le seul client un peu possesseur de l'assemblée. Elle inspira profondément pour se calmer.

    Elle lui sourit lorsqu'il fit allusion aux choses qu'il pourrait lui retirer. Il pourrait lui retirer beaucoup de chose, mais jamais sa liberté, ou même sa dignité. Contrairement aux autres filles de la maison close, Liyana avait quelque chose de noble, qu'elle cultivait sans vraiment faire attention. Elle posa délicatement sa harpe sur le sol. Elle observa chaque détail du visage de son amant de la nuit. Puis Il approcha doucement sa main de son visage. Elle ferma les yeux, et il parcouru le visage de l'elfe sylvaine, avec une douceur extrème. Elle ferma les yeux, et ne put s'empêcher de se mordre la lèvre inférieur, tellement cette douceur lui avait manqué. C'était si bon de sentir un léger frolement sur sa peau, comme celui du vent sur sa peau. Puis lentement, il avait collé son front sur le sien, et avec une douceur intense, avait murmuré des mots doux à l'oreille de Liyana. L'elfe, s'entait petit à petit monter le désir entre elle et le jeune homme. Cela lui plaisit de ne pas subir les assauts violents d'un ivrogne de bas étage.

    Leurs mains encore liées, Liyana ramassa lentement sa harpe. Ses yeux brillaient un peu plus à présent, et malgré tout elle ne pouvait cacher ce désir intense qu'elle ressentait pour cet homme si étrange. Elle approcha ses lèvres de l'oreil du jeune homme et d'une voix suave lui chuchotta:

    - Suis moi...

    Il voulait de l'intimité et bien il serait servi. Elle se leva toujours avec tant de grace, et tenant toujours la mais de son amant, se dirigea vers la chambre où elle était partie chercher sa harpe quelques minutes plus tôt. Elle entra et si entrer son client, si on pouvait l'appeler ainsi en de tel circonstances. Elle attendit calmement qu'il entre et referma la porte derrière lui. La chambre était plutôt raffinée, aux couleurs vives venues d'orient. Elle avait même quelques éléments elfiques pour rappeler l'appartenance de la jeune femme. Au centre tronait un immense lit, qui venait d'être refait après le client précédent. Il d'agissait d'un lit à baldaquin, orné de gravure représentant un cygne.

    Liyana posa sa harpe à côté du lit, et s'approcha d'un petit meuble d'où elle sortit une bouteille d'hydromel, elle avait décidé de changer car elle en avait assez du vin. Elle versa donc deux verres du précieux nectar à base de miel, et en tendit un verre à Nym avant de boire une gorgée de son propre verre. Certe, l'hydormel était un alcool fort, mais ce dont Liyana raffolait c'était ce goût sucré et doux de miel qu'il laissait sur la langue. Avant même que Nym pose une question quelconque, comme il le faisait depuis le début. Elle posa son regard bicolore dans les yeux rouges du jeune homme et avec une douceur, une tendresse infinie elle se présenta:

    - Mon nom est...Liyana....

    Rare étaient ceux qui connait le véritable prénom de la jeune femme. C'était un peu sa manière de se protéger contre d'éventuels agresseurs. Mais ce soir, elle avait envie de changer la donne, et s'il voulait la connaître, il fallait bien qu'il apprenne son prénom à un moment ou un autre, alors autant le faire maintenant. Elle se retourna, et avec légèreté elle alla s'asseoir sur le lit, et croisa lentement les jambe, s'offrant à la vue de son compagnon nocturne...
    _________________
    http://www.hebergementimages.com/image-a9c60a83c535542c51fd6c796bafcfb7_Sans-titre-7.bmp.html
    Revenir en haut
    Nym


    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Sep 2010
    Messages: 25
    Age: 128
    Race: Demi-Drow
    Force: 9
    Dextérité: 16
    Constitution: 7
    Intelligence: 8
    Sagesse: 6
    Charisme: 4
    Point(s): 19
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 19/11/2010 20:39:35    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    C’était difficile de voir dans les yeux de l’elfe sylvaine…Presque pénible de ne pas savoir comment elle le percevait en cet instant. Voyait elle en lui les manières enjouées d’un humain décadent ou le charme sournois d’un drow ? Etait elle sous le charme ou est ce que son désir était attisé par le danger qu’il représentait ? Il aurait aimé le savoir même si en cet instant d’autres pensées libidineuses entravaient son esprit alors qu’il percevait le mouvement régulier de ces reins se balançant dans un déhanché appétissant. Ce qu’elle percevait de lui n’avait aucune sorte d’importance pour le moment même si son avidité naturelle le poussait à voir plus loin…Il la désirait mais pas simplement pour un soir.

    Il voulait la marquer…

    Lui laisser un souvenir ineffaçable qui lui pèserait…

    Il pénétra dans la chambre ainsi offerte à sa vue, refermant derrière lui sans un son. Les habitudes de son métier le poussait toujours à raser les murs, marcher sur les planches qui grinçaient le moins, choisir les endroits baignées de ténèbres même si en cet endroit, la lumière était omniprésente malgré la nuit tombée. Cependant, il devait bien avouer que l’endroit était plutôt charmant, propice aux plaisirs de la chair dans des couleurs chaudes aux tons pourtant apaisants. Cela lui rappelait quelques souvenirs fugaces, une caresse, une odeur de cannelle, des lèvres qui murmurent.

    Et maintenant, voilà que l’elfe lui offrait un autre souvenir à ajouter à cette collection étrange. Un goût de miel qu’elle désirait lui laisser. Le demi-drow regarda un moment le contenu de sa coupe sans oser la vider pour le moment. Sa méfiance était tout aussi naturelle que son avidité même si son côté plus humain l’enjoignait à se détendre dans l’insouciance. Pourquoi voudrait-elle l’empoisonner ? Cela n’avait aucun sens mais à vrai dire, c’était plutôt ironique venant de la part d’un être tel que Nym, non ? La forte odeur d’alcool remonta jusqu’à ses narines, enivrant ses narines de nouvelles senteurs lui habitué qu’au vin et à la bière.

    Mon nom est…Liyana…


    Le drow remonta son regard vers la sylvaine, la considérant d’un œil inquisiteur cherchant à discerner le vrai du faux. Puis finalement se laissa volontairement distraire par l’endroit que les jambes de cette dernière laissa à sa vue bien qu’il restait caché sous les vêtements avant de disparaitre définitivement. Liyana…L’elfe Sylvaine…La fille de joie…La harpiste…Désirait elle lui signifier qu’elle voulait en apprendre plus sur lui ? Il n’était pas certain que les récits de meurtre était un sujet de conversation à tenir dans de pareilles circonstances.

    Il glissa le bout de son doigt dans sa coupe et déposa une goutte d’hydromel à la base du coup de sa compagne d’un soir qu’il vint récolter avec ses lèvres. Le goût était particulier, un brin fort mais plaisant à moins que la peau exquise de Liyana y était pour quelque chose ? Il avait envie de la coucher sur le dos et continuer de boire ainsi…Il eut un sourire entendu aux pensées ainsi qu’aux images qui le traversèrent alors qu’il continuait se manège, la couvrant aussi bien de gouttelette que de baiser.

    ‘‘Liyana…C’est un prénom que je n’oublierais pas si tu promet de ne jamais m’oublier. C’est un marché honnête qu’en pense tu ?’’

    Il pencha la tête en souriant légèrement alors qu’il lui caressait tendrement les cheveux

    ‘‘Mais je suppose que ce que tu désire entendre c’est le nom qui m’a été donnée ?’’

    L’idée le traversa…Puis il y renonça…Le danger de révéler son identité n’était pas tellement important sur une île où personne ne le connaissait et qui avait coupé tout les ponts avec le continent. Cela enlevait un peu de son mystère mais cela n’importait plus autant. Du moins pour le moment.

    ‘‘Je suis Nym. Cela devrait suffire non ?’’

    Il baissa la main sur la base du cou de Liyana puis descendit lentement avant de sentir le faible battement qu’il cherchait. Il se mit à genoux puis y colla son oreille. Sa joue toucha la douce peau ainsi offerte, en retira un plaisir simple mais surtout le battement régulier du cœur qu’il convoitait ce soir. C’était doux, chaud et tout aussi entêtant que le vin qu’elle lui avait servit. Il aimait ce battement qui faisait circuler ce sang bouillonnant dans ce corps mangifique, donnant une impression de vie dont il s’ennivrait.

    ‘‘Veux tu continuer à me parler ? Ou préfère tu autre chose pour le moment ?’’
    Revenir en haut
    Liyana
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 05 Juin 2010
    Messages: 25
    Race: Elfe sylvaine
    Métier: Troubadour et Fille
    Force: 5
    Dextérité: 11
    Constitution: 4
    Intelligence: 9
    Sagesse: 6
    Charisme: 15
    Point(s): 19

    MessagePosté le: 22/11/2010 12:02:35    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    La jeune femme examinait chacun des mouvements du jeune homme. Elle devait répondre aux attentes de celui ci, sans la moindre rebellion, ce qui pour Liyana était relativement difficile. Mais cette fois ci quelque chose changeait. Ainsi cet inconnu se prénommait Nym, un prénom court et original, facile à retenir donc. Lorsqu'il se présentat il voulait tout de même qu'elle retienne son passage dans cette chambre. Elle lui sourit et d'une voix douce et sensuelle elle lui répondit:

    - Nym...C'est joli...Et je n'ai pas pour habitude d'oublier les gens qui passent ici...Même les plus insignifiants...Ce que tu es loin d'être.

    Elle lui sourit d'un air espiègle, elle avait envie de jouer avec ses réactions, et son coeur se réjouissait déja de passer la nuit avec ce nouveau client. Lorsqu'il s'approcha d'elle avec une démarche masculine qui attirait l'oeil, elle le laissa faire. Il s'assit calmement à côté d'elle, et la fixa quelques secondes. Il la dévorait littéralement des yeux et la jeune femme ne pouvait pas l'ignorer. Ses caresses s'étaient faites alors plus douces, plus insistantes. Il avait laissé une goutte d'hydromel glisser le long du cou de la jeune femme. La sensation était relativement agréable, mais plus encore lorsqu'il vient recueillir de ses lèvres le précieu nectar au creux de la gorge de la jeune femme. Liyana ne pu s'empêcher de laisser échapper un soupir, qui voulait en dire long, très long.
    Liyana n'avait pas l'habitude que l'on prenne soin d'elle ainsi. Généralement, l'inconnu fesait sa besogne, violemment, et repartait sans même s'être présenté.

    D'un geste discret, elle posa sa coupe d'hydromel au sol. et se laissa aller aux caresses du jeune homme. Ses yeux brillèrent encore plus qu'habituellement, reflétait un désir de moins en moins possible à dissimuler. Puis soudain, sans vraiment d'explication, le jeune homme s'agenouilla devant Liyana et posa avec une tendresse bien particulière, son coeur qu'elle avait à présent plus de mal à contrôler. Il lui demanda ce qu'elle désirait...La première fois, depuis qu'elle était dans cette maison close. Elle retenu une nouvelle larme de couler. Puis avec une doueur extrème, elle passa sa main sous le menton du jeune homme, et lui releva lentement la tête. Elle voulait avoir ses yeux dans les siens, avant de dire simplement:

    - Si tu savais, tout ce dont j'ai envie...Mais je n'ai pas le droit de tout savoir...Pas le droit...

    Elle venait à peine de finir sa phrase, qu'elle approcha son visage de celui du jeune homme et y déposa un baiser langoureux et tendre. Elle avait eu envie d'unir ses lèvres aux siennes depuis longtemps déja, mais cela ne se faisait pas. Mais cet homme avait quelque chose de spécial, d'unique qui ne faisait qu'attirer la jeune femme. Lorsqu'elle décolla ses lèvres de celles du jeune homme, elle le fixait toujours droit dans les yeux...Les larmes qu'elle avait réussit à retenir quelques minutes auparavant, venaient soudain d'apparaitre, brillantes, et pleines de vie. Liyana n'eu même pas le réflexe de les essuyer, tellement elle était secouée par ce petit moment bien précis...
    _________________
    http://www.hebergementimages.com/image-a9c60a83c535542c51fd6c796bafcfb7_Sans-titre-7.bmp.html
    Revenir en haut
    Nym


    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Sep 2010
    Messages: 25
    Age: 128
    Race: Demi-Drow
    Force: 9
    Dextérité: 16
    Constitution: 7
    Intelligence: 8
    Sagesse: 6
    Charisme: 4
    Point(s): 19
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 22/11/2010 22:01:19    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    Le demi-drow n’était pas peu fier de lui quand la marchande de chair commença à soupirer avec une langueur si sensuelle que cela ne laissait que peu d’interprétation possible vis-à-vis de son origine. Ces yeux plus qu’à l’ ordinaire, semblait être dévorés par l’envie et le plaisir prochain qu’elle aurait à partager sa couche. Mais plus que tout, c’est le battement frénétique de ce cœur qui tonnait contre son oreille qui le ravissait plus que tout. C’était un organe qui ne savait mentir lorsque la situation était loin d’être habituelle. Il ne battait pas de manière calme, comme s’il n’avait été au final qu’un client comme les autres. Il battait avec précipitation, presque de l’empressement difficilement soutenable.

    C’était une sensation de toute beauté. Presque autant que ce même battement frénétique qu’il entendant quand sa victime l’avait remarquée…Cela lui était souvent arrivé au début lorsqu’il commettait des erreurs… Mais de ces échecs, il avait surtout retenu ce fracassement contre la poitrine. Un son si particulier à ses oreilles qu’il entendait rarement maintenant. Il se serait bien endormit, bienheureux la tête contre cette poitrine et ce cœur qui battait en pensant à lui.

    Cependant il fut surprit par la réaction de l’elfe sylvaine qui le poussait à la regarder avant de sceller ces lèvres aux siennes. Avait il touché un point sensible à force de trop jouer avec elle ? Qu’y avait il derrière cette façade qui nécessitait qu’autant de larme soient versées ? Il ne comprenait pas les larmes…Il ne comprenait pas qu’on puisse se montrer si faible. La douleur appelait aux hurlements et parfois à verser un peu de cette eau…Mais qui avait il d’autre de si important ? Même sa haine de son peuple ne lui donnait aucune envie de se montrer ainsi. Quand il avait tout perdu, il c’était simplement tut en silence, acceptant tout cela comme une fatalité. Peu importait tant qu’il était en vie, il était assez doué pour refaire sa vie ailleurs.

    Il ne comprenait pas mais à vrai dire quelle importance à cet instant ?

    Non pour le moment, il ne pensait qu’a boire ces nouvelles larmes. Il bascula la jeune femme en arrière, à califourchon sur elle…Se penchant pour laper cette eau légèrement salée, embrassant d’autres de ces gouttes naissantes à la naissance de son regard commençant à rougir. Ces intonations sanglantes dans ces yeux vairons étaient presque magnifiques, offrant un déluge de couleur dont il était le seul à pouvoir jouir. Ce n’était pas une certitude mais cela lui plaisait de le penser.

    ‘‘Quand on a envie d’une chose, on la prend…Argent ou pouvoir, tu est assez belle pour séduire de tes mains ou de ton corps les notables qui pourraient t’être utile. Les nobles te couvriront d’or rien qu’au son de ta harpe. Tu pourras te payer tout ce dont tu as envie. Tout est monnayable, tout s’achète…C’est une simple question de prix et d’opportunité.’’

    Il se releva en souriant d’une manière entendu.

    ‘‘Tu as quelque chose que tu désire savoir ? Il y a bien assez d’homme ici qui pourraient avoir la langue bien pendue en échange de quelques faveurs. Si cela ne suffisait pas, combien de malfrat dans les rues de cette ville sauraient se montrer utile pour obtenir des informations. Tous ont les oreilles longues et quand bien même, les espions s’achètent aussi bien que les autres. L’or est un langage universel…Presque aussi bien que celui du corps.’’

    Sa main se glissa contre le cou de la jeune femme en souriant de manière assez sombre.

    ‘‘Tout est à portée de ta main. Il n’y a que toi qui te bloque. Prend ce qui te revient de droit comme le font tout ceux de cette ville. Prend le plaisir là où il est et oublie le reste. Ta seule autre voie de sortie est de te soumettre aux caprices d’un autre…Est ce quelque chose de mieux si tu ne fais que pleurer ? A moins que tu ne désire te soumettre aux miens ? En échange, je pourrais te donner ce que tu désirerais.’’

    Il déposa un petit baiser furtif sur ces lèvres…

    ‘‘Pense tu que c’est mieux ?’’

    Il plongea son regard grenat dans le sien…
    Revenir en haut
    Liyana
    Guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 05 Juin 2010
    Messages: 25
    Race: Elfe sylvaine
    Métier: Troubadour et Fille
    Force: 5
    Dextérité: 11
    Constitution: 4
    Intelligence: 9
    Sagesse: 6
    Charisme: 15
    Point(s): 19

    MessagePosté le: 25/11/2010 09:08:46    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre] Répondre en citant

    La jeune femme écoutait attentivement les paroles du jeune homme qui lentement s'abrevait de ses larmes. Elle fut choquée par ses paroles qui allaient à l'encontre de ce que Liyana était. La belle elfe se releva brusquement et le fixa de ses yeux bicolores, une sauvagerie rare au fond des yeux. Elle soupira soudai déçu par le jeune homme et lui dit simplement:

    - Je pensais que tu avais compris, que l'or ne m'intéresse pas, mais il faut croire que non. L'or n'est rien, on survie sans l'or c'est ainsi, je l'ai vécu et rien ne me fera changer d'avis. Mais que tu ose me dire que je peux prendre tout ce que je désire aux gens...Cela me choque et me tiraille le coeur de voir que la plupart des gens pensent la même chose que toi. Mais la seule chose qui font couler l'eau sur mes joues c'est l'importance que tu me donnes, et que je ne mérite pas. D'autres sont passé ici et peu respectent l'être vivant sur lequel il assouvissent leurs fantasmes...

    Elle le fixa, attendant une réaction après cette longue phrase qui avait été si difficile à faire jaillir de la gorge de la jeune femme. Elle le fixa encore quelques seconde et vint se coller lentement contre lui, comme pour qu'il la réconforte, pour qu'il comprenne que l'or n'était rien d'important pour la jeune femme, seuls la liberté et l'amour comptaient pour elle. Sur le dos, Liyana regarda le visage aux yeux grenats, et avec une délicatesse extrème, elle caressa la joue du jeune homme, avant de déposer un léger baiser sur les lèvres de celui ci. Ses yeux en amande examinèrent la peau grise et douce du jeune homme, ses yeux rouges, ses lèvres élégamment charnues, et cette expression bien particulière. Il semblait blasé de ce qui l'entourait, comme si la vie avait était tellement dure avec lui, qu'elle avait finit pas le casser, par casser son esprit originel. Liyana soupira, elle ne comprenait que trop bien cet état de fait.

    -Qu'est ce qui te fait penser que l'or est si important à mes yeux? T'ai-je laisser entrevoir cela durant notre rencontre? T'ai laissé même le penser?

    Liyana avait sincèrement été vexée par les remarques du jeune homme. Certes, elle aurait pu avoir ce qu'elle désirait, mais qu'elle intérêt si c'est pour rester enfermée dans une prison dorée? Elle attendit donc une réaction de la part du jeune homme. Mais la situation était soudain tendue, et la jeune femme était quelque peu mal à l'aise...
    _________________
    http://www.hebergementimages.com/image-a9c60a83c535542c51fd6c796bafcfb7_Sans-titre-7.bmp.html
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 07/12/2016 21:13:44    Sujet du message: Retour de ballade nocturne...[LIbre]

    Revenir en haut
      Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Lesnie, quartier Nord :: L'antre des plaisirs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
    Page 1 sur 1

    Sauter vers:  


    Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
    Powered by phpBB © 2001 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
    Forum optimized for Mozilla Firefox