Se connecter pour vérifier ses messages privésProfil
Livre du Savoir
Livre de l'Histoire

IndexPortailFAQMembresRechercherS’enregistrerConnexion
Navigation
    Port Nord Tintania Ouest Centre Est Alentours Sud Plan
  • Fermer

  • Entretien d'embauche

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Lesnie, quartier Sud :: La caserne :: Bureaux des responsables :: Bureau de Ié
    << Sujet précédent :: Sujet suivant >>  
    Auteur Message
    Aaron Longhurst
    Guilde des Guerriers

    Hors ligne

    Inscrit le: 26 Oct 2010
    Messages: 13
    Age: 32
    Race: Humain
    Métier: Maître Pugiliste
    Force: 8
    Dextérité: 11
    Constitution: 9
    Intelligence: 8
    Sagesse: 6
    Charisme: 8
    Point(s): 3

    MessagePosté le: 30/10/2010 23:49:22    Sujet du message: Entretien d'embauche Répondre en citant

    Cela faisait quelques jours déjà qu'Aaron était arrivé en ville. Quelques jours qui lui permirent de se perdre de nombreuses fois dans les ruelles, qui, d'après lui se ressemblaient toutes. Pour être tout à fait franc, le borgne n'avait pas trop l'habitude des villes, et autres agglomérations. Sur l'ancien continent, quand il passait dans ce genre d'endroit, il ne restait pas longtemps, se trouvait une auberge pour la nuit, et repartait au petit matin, sans trop s'prendre la tête. Son truc à lui, c'était les grands espaces, comme la montagne dans laquelle il avait vécu la plus grande partie de sa vie. Donc, se retrouver dans une telle ville, était quelques peu ... Perturbant pour notre jeune combattant donc. Ce qui fut encore plus perturbant, ce fut le nombre de tentatives de vol qu'Aaron subit, au moins deux par jours. Malheureusement pour eux, derrière ses airs quelques peu fatigué, et sa gueulle d'ange - quand on le voit de profil - se cachait un redoutable combattant, qui n'avait nul besoin d'armes, chose qui mettait bon nombre de combattants, et accessoirement de brigands, en déroute. Pour le plus grand bonheur du nouvel arrivé.

    Pour en revenir à l'action qui nous interesse, après quelques jours à tenter de repérer les lieux, et au moins l'endroit où se situait sa maison, Aaron se mit en quête d'aller voir le dirigeant de la guilde des guerriers. Mais avant ça, il fallait bien entendu, savoir où se trouvaient les bureaux du mec en question, ce qui prit .... Longtemps au fraîchement débarqué. De nombreuses personnes lui indiquèrent le chemin à prendre, mais, à chaque fois, la versio était différente, ce qui ne facilita pas la chose. Par chance, l'amnésique finit par tomber nez à nez avec un mec bien costaud avec une armure bien lourde, et une épée bien grande. Après une courte discution, Aaron comprit qu'il était en fait en face de la caserne, et qu'en son sein se trouvait le bureau de Ié - Maître de la guilde- et que le gus, était dans ces appartements. Après l'avoir remercié comme il se devait, le borgne entra dans la Caserne, avant de s'essuyer les pieds. S'il fit la chose, c'était uniquement que la personne devant lui ne l'avait pas fait, et s'était fait tomber dessus par deux mecs, plutôt costaud. Autant éviter d'entrée les ennuis.

    La caserne était plutôt grande, pas spécialement accueillante, mais, elle plaisait bien au jeune homme. Il ne prit cependant pas le temps de détailler tout ce qu'il se trouvait à l'interieur du bâtiment, par habitude simplement. Ne voyant qu'une partie des choses, Aaron avait prit l'habitude de ne pas s'embêter avec ce genre de choses. Une autre raison de sa préférence des grands espaces d'ailleurs.
    Suivant les indications du garde à l'entrée, l'arrivant traversa un couloir pour se retrouver dans une cour, cours dans laquelle se trouvait un petit bâtiment, dont la porte était entrouverte. De cette ouverture le combattant jetta un coup de son oeil valide afin de voir s'il y avait quelqu'un, et, par grande chance, il y avait une personne, seule. "Sûrement maître Ié" pensa Aaron, ce qui semblait plutôt logique en réalité. C'est donc après deux coups donné sur la porte qu'il se donna la peine de rentrer en adressant la parole à l'homme assis.

    "Je heu ... Excusez-moi la porte était entrouverte, je me suis permis d'entrer, j'espère avoir bien fait d'entrer."

    Le borgne, pendant qu'il parlait, détailla l'homme en face de lui. Il semblait guère plus âgé que lui, des cheveux mi-longs blonds, et de magnifiques yeux verts. Ce qui était sûr, c'est qu'il dégageait une aura puissante, le genre d'homme fait pour en diriger d'autres. Alors qu'il se perdit dans les détails du maître, l'amnésique, se rendit compte qu'il ne s'était pas présenté, chose qu'il réctifia bien vite.

    "Ooh, excusez-moi, je ne me suis pas presenté, où sont mes manières ? Je me nomme Aaron Longhurst, et je viens du vieux continent, ravi de vous rencontrer."

    L'artiste martial ferma son poing le colla contre la paume de son autre main, pour joindre cette jointure au niveau de son plexus avant de s'incliner légèrement. C'était la seule forme de salut que son maître, et père lui avait enseigné. C'est alors que l'idée que le maître de guilde soit occupé lui traversa l'esprit, il fallait donc éviter de lui faire perdre du temps. Aaron enchaîna alors.

    "Je ... Si je suis ici, c'est que j'ai entendu que votre guilde cherchait des maîtres instructeurs, et heu ... J'avouerai que ce poste me plairait, bien que ma discipline ne plaise certainement pas à beaucoup, j'ai beaucoup à apprendre."

    _________________
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 30/10/2010 23:49:22    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut

    Maître de la guilde des Guerriers
    Maître de la guilde des Guerriers

    Hors ligne

    Inscrit le: 23 Mai 2009
    Messages: 83
    Points d'xp:
    Age: 37
    Race: Humain
    Métier: Maître de Guilde
    Force: 15
    Dextérité: 12
    Constitution: 14
    Intelligence: 8
    Sagesse: 10
    Charisme: 12
    Point(s): 5

    MessagePosté le: 31/10/2010 14:03:43    Sujet du message: Entretien d'embauche Répondre en citant

    On reprenait tranquillement le cours d’une vie plus ou moins paisible sur le Nouveau Continent. Du moins, la famine s’éloignait pas à pas des pensées des gens et le sujet devenait de moins en moins important. Dorénavant, se procurer à manger était de plus en plus facile. La situation actuelle permettait des écarts alimentaires que l’on aurait jamais pu opter quelques mois plus tôt. Le maître de la guilde des guerriers le voyait bien dans le comportement de ses hommes.

    En effet, les soldats de la guilde regagnaient en énergie après cet affaiblissement général de chacun. Ils s’entraînaient avec beaucoup plus de ferveur et les sujets conversés devenaient de plus en plus triviaux. Oui, c’était signe d’un bon présage. Cela indiquait qu’Iwy avait survécu à cette période difficile. Désormais, la colonie vivait de nouveau rassasiée.

    La banalité des sujets de conversations se retranscrivait en nombre d’allées et venues dans le bureau de Ié. Les guerriers venaient le consulter pour des choses de plus en plus courantes, le chantier naval amenaient à remplir des autorisations de toutes parts et on avait besoin de chacune des signatures du maître de guilde pour continuer à œuvrer.

    Aujourd’hui, les maîtres d’œuvre avaient besoin de nouveaux stocks de bois pour entamer de nouvelles constructions. Un soldat était donc venu quérir la marque du guerrier pour pouvoir entamer la procédure. Le soldat, pressé, avait laissé entrouvert la porte du bureau du maître de guilde et avait donc permis, quelques temps plus tard, à un inconnu de rejoindre la pièce.

    L’inconnu frappa à la porte deux coups sans que le maître de guilde ne lève la tête. Ce ne fut qu’après que l’homme s’excusa que Ié décida de voir de qui provenait cette voix. Le guerrier avait en face de lui quelqu’un d’extérieur à la guilde, il ne portait ni l’uniforme réglementaire et ne semblait pas non plus savoir se comporter comme un soldat avec un supérieur. Néanmoins, il semblait pouvoir se battre, ou au moins s’être déjà battu à la vue de la longue cicatrice courant sur son visage. Par contre, le maître de guilde ne parvint pas à repérer chez lui des marques qui auraient pu trahir ses habitudes au combat. Malgré de nombreuses cicatrices, Ié ne pouvait que procéder par élimination. Ses bras n’étant pas plus musclés l’un que l’autre, l’homme ne devait pas tirer à l’arc. En fait, à la fin d’un rapide examen de son interlocuteur, il sembla à Ié qu’une arme quelconque lui fut inutile.

    Après cette étude réciproque de chacun, l’inconnu se présenta sous le nom d’Aaron Longhurst. Il déclara qu’il était nouveau sur le continent, ce qui faisait de lui un nouvel aventurier comme Ié en avait vu beaucoup depuis les quelques temps qu’il exerçait dans son rôle. L’homme, après cette rapide introduction, salua le maître de guilde d’une manière qui était encore inconnue à ce dernier.

    Enfin, à la suite de ce protocole qui rattrapait ses débuts maladroits – même si le maître de guilde ne les exigeait pas vraiment, hormis en tant que marque de simple respect – il en vint à l’objet de sa visite. Aaron Longhurst se proposait comme maître instructeur d’une discipline apparemment déplaisante. Du moins, c’est ce que Ié comprenait dans les paroles de l’homme, qui étaient un peu floues.


    « Votre discipline… »

    Le ton employé n’était pas ici celui d’une question. Même si le maître de guilde souhaitait obtenir de plus amples explications, il n’interrogeait pas le postulant directement. En fait, il voulait surtout savoir en quoi consistaient ses aptitudes en faisant mine d’ignorer au préalable sa requête.
    _________________
    Revenir en haut
    Aaron Longhurst
    Guilde des Guerriers

    Hors ligne

    Inscrit le: 26 Oct 2010
    Messages: 13
    Age: 32
    Race: Humain
    Métier: Maître Pugiliste
    Force: 8
    Dextérité: 11
    Constitution: 9
    Intelligence: 8
    Sagesse: 6
    Charisme: 8
    Point(s): 3

    MessagePosté le: 31/10/2010 18:57:53    Sujet du message: Entretien d'embauche Répondre en citant

    Alors qu'Aaron parlait, celui-ci se sentait observé et dévisagé par le maître de guilde, le jeune homme espérait que c'était seulement d'un point de vue "professionnel" et que Ié cherchait à deviner ses compétences, voire même sa manière de combattre. Après tout, un épéiste se baladait toujours avec sa lame autour de sa ceinture, aussi bien qu'un guerrier agile luttant avec deux dagues les camoufle bien comme il faut dans ses habits. Le borgne lui, n'était affublé d'aucune arme voyante, et les vêtements qu'il portait ne laissait présager aucune lame cachée. Il est vrai qu'une telle chose était étrange dans ce monde. Grand nombre de guerrier se battaient avec des armes imposantes, telles des haches à deux mains gigantesques ou encore des épées dont la lame était aussi large que son manieur. Grand nombre encore se baladaient en Harnois, pour parer à toutes éventualité. C'est pour cela que, voir un homme sans armes, ni même la moindre protection paraissait étrange. Le postulant laissa donc filer, faisant mine de ne rien voir.

    Après avoir salué, s'être présenté, et surtout, après avoir fait sa demande, maître Ié, d'un air désinvolte, et sans parler de son potentiellement recrutement, demanda, à sa manière, qu'elle était la discipline que son interlocuteur maîtrisait. Aaron de son côté se gratta le menton afin d'essayer de trouver un nom, qui soit compréhensible, enfin, compréhensible ... Disons plutôt que le jeune combattant cherchait un nom qui expliquerait clairement son art en un seul mot.

    "Hmm, y'a pas vraiment de nom, mais disons, combat à mains nues, ou encore, le pugilat. Bien que ... Ce soit une technique bien plus développée qu'un simple pugilat. Parlons plutôt d'art martial je pense."

    Aaron continuait de se gratter la barbe naissante de son menton, en essayant de réfléchir à quelque chose de mieux. Puis, une idée toute simple lui traversa l'esprit. Vu que c'était quelque chose de nouveau, autant le montrer, tout simplement.

    "Heu ... Je suis conscient de ne pas être clair du tout. De ce fait, je pense que ... Heu ... Une démonstration serait la bienvenue, qu'en dites vous ?"

    La seule chose que l'ariste martial craignait, était qu'on le prenne pour un fou furieux. Après tout il est normal de penser qu'un homme à mains nues ne puisse se battre contre un épeiste, ou encore contre un archer, mais, lorsque l'on voyait cette technique de combat, notre raisonement se refaisait d'une manière bien différente.

    _________________
    Revenir en haut

    Maître de la guilde des Guerriers
    Maître de la guilde des Guerriers

    Hors ligne

    Inscrit le: 23 Mai 2009
    Messages: 83
    Points d'xp:
    Age: 37
    Race: Humain
    Métier: Maître de Guilde
    Force: 15
    Dextérité: 12
    Constitution: 14
    Intelligence: 8
    Sagesse: 10
    Charisme: 12
    Point(s): 5

    MessagePosté le: 01/11/2010 17:56:38    Sujet du message: Entretien d'embauche Répondre en citant

    L’homme comprit qu’il n’avait pas encore fait ses preuves et tenta alors d’expliquer ce en quoi consistait son art. Puisqu’il ne trouvait pas de termes exacts, le maître de guilde ne pouvait que se faire une idée vague de la chose. Cependant, ce que le guerrier était sûr d’avoir compris, c’était que cette manière de se battre reposait sur les seules capacités de son propre corps, et rien d’autre.

    D’ailleurs, l’inconnu avoua ne pas savoir s’exprimer plus précisément au sujet de sa discipline. Ce qui était à la fois un bon point, mais aussi un mauvais point. En effet, il reconnaissait son manque d’exactitude dans son explication, ce qui prouvait son caractère non orgueilleux. Cependant, ne pas savoir présenter correctement ses aptitudes y trahissait un manque de niveau. « Modeste et incapable » n’était pas la devise véritable de la guilde des guerriers.

    Pour rattraper le coup, il proposa de faire une démonstration de ses talents. Malgré son ton plus ou moins confiant sur cette dernière réplique, le maître de guilde savait qu’il jouait sa dernière et unique carte pour rejoindre le poste auquel il escomptait. Pour le moment, il atteignait le niveau d’un simple soldat, il devait faire ses preuves pour convaincre Ié.

    L’idée était bonne. Elle avait au moins le mérite de mettre un terme aux interrogations du maître de guilde. Il saurait enfin si son interlocuteur était en train de lui faire perdre son précieux temps ou non. Le guerrier hocha la tête d’un mouvement affirmatif en direction de l’homme.

    Ils étaient alors seuls dans la pièce dont la porte était toujours à demi ouverte. Ne voulant pas perdre de temps à aller chercher des soldats et souhaitant être aux premières loges lors de la dite démonstration, Ié allait lui-même servir de cobaye. Aaron Longhurst, nouveau colon sur Iwy, allait s’affronter à l’homme peut-être le plus fort d’Iwy : le maître de la guilde des guerriers en personne, Ié Meltin.

    Le guerrier se leva de sa chaise en bois et contourna son bureau. Il se retrouva alors nez à nez avec l’homme et lui fit signe de le suivre. Ils sortirent du bureau du maître de guilde que celui-ci ne prit pas la peine de fermer. Les deux hommes tournèrent à gauche et passèrent devant deux autres bureaux : celui du responsable de guilde Mort et celui des assistants de guilde. Enfin, la dernière porte du couloir fut celle où ils s’arrêtèrent. Là au contraire, la porte était verrouillée. Ié sortit de sa poche un trousseau rempli de clefs, et bien que toutes identiques, il en saisit une qui permit d’ouvrir le loquet, lequel donnait à la salle d’entraînement de l’administration. Ouvrant la porte, le maître de guilde accrocha à un crochet le trousseau.

    La salle était vide, mises à part les armes qui trônaient sur chacun des murs. Les deux hommes pouvaient voir des épées, des dagues, des sabres, des rapières, mais aussi des arcs, des arbalètes et de simples morceaux de cordes, et bien plus encore. À vrai dire, ce n’était qu’un petit aperçu de tout ce que l’on pouvait trouver dans les entrepôts de la guilde, même si le maître de guilde préservait certaines trouvailles aux yeux d’un trop grand nombre de personnes. C’est pour cela que seulement les armes les plus communes étaient exposées. Les armes plus exotiques, rachetées à la guilde des marchands, étaient quant à elles conservées précieusement.

    Le reste de la pièce était sommaire. Un unique tapis rond était étalé au centre de la pièce. Le reste des murs comptaient des fenêtres qui donnaient sur Lesnie toute entière. Le maître de la guilde des guerriers alla se planter alors au niveau d’une bordure du tapis, prêt à se battre. Il invita le postulant à l’imiter, pour un face à face.

    La démonstration pouvait commencer.

    _________________
    Revenir en haut
    Aaron Longhurst
    Guilde des Guerriers

    Hors ligne

    Inscrit le: 26 Oct 2010
    Messages: 13
    Age: 32
    Race: Humain
    Métier: Maître Pugiliste
    Force: 8
    Dextérité: 11
    Constitution: 9
    Intelligence: 8
    Sagesse: 6
    Charisme: 8
    Point(s): 3

    MessagePosté le: 01/11/2010 22:47:32    Sujet du message: Entretien d'embauche Répondre en citant

    Aaron, après avoir un petit peu réfléchi à sa position, se sentit quelques peu mal à l'aise, par rapport à la proposition qu'il venait de faire. D'un point de vue éthique - le sien- c'était quelques peu indécent de proposer ce genre de choses à un maître de guilde, d'autant plus que celui-ci avait bien mieux à faire que de venir voir combattre un inconnu. Cependant, grâce à une chance inouie, le guerrier accepta la proposition d'Aaron d'un hochement de tête, chose qui le fit d'ailleurs sourire.

    Le grand patron finit par se lever de sa chaise pour venir se retrouver face au nouvel arrivant, faisant signe à ceui-ci de le suivre, chose que fit le borgne. La porte de la salle ne fut pas refermée, sûrement une grande confiance envers ses hommes, ce qui montrait en quelques sortes un chef bon, d'après Aaron, la confiance était la plus essentielle des choses à avoir dans un groupe, ou encore une armée, sans ça, rien ne peut se faire. Sûrement que le maître n'avait aussi rien de particulier à cacher, et rien de précieux à voler dans ses bureaux, ou peut être tout simplement qu'il avait oublié, ou encore plus simplement, une certaine flemme de faire la chose. Enfin, au fond, l'orphelin n'en avait qua faire.

    A la sortie du bureau, le maître prit à gauche, suivi de très près par le postulant qui observait d'un oeil distrait devant quoi tout deux passaient. Il y eut en tout et pour tout deux portes dans le couloir que tout deux traversèrent, sûrement des bureaux d'après Aaron, il en avait déduis celà à la tronche du couloir. Vu celui-ci ce n'était ni un endroit où l'on mettait une armurerie, ni ce genre de choses.
    Au bout du couloir se dressait une troisième porte, devant laquelle le groupe plus que restreint s'arrêta, le chef de troupe sortit un important trousseau de clé, qui d'ailleurs se ressemblaient toutes, voire étaient identiques, du point de vue d'Aaron. Magré cela, le grand manitou tira une clé de ce trousseau pour l'enfoncer dans la serrure, et après l'avoir tournée en son sein, ouvrit la porte. Derrière l'imposant bout de bois se dévoila une assez grande salle, qui, dans la logique était une salle d'entraînement. Mais en y réfléchissant mieux, si elle était fermée, c'est peut être qu'elle était gardée à l'élite, ou aux plus hauts gradés. Sur tout les murs reposaient diverses armres en tout genre, mais qui semblaient d'une qualité plutôt banale. Après tout, c'était normal, les bonnes armes étaient sûrement portées par ceux, ou celles d'ailleurs, qui le méritaient.

    Au milieu de la salle était déposé un assez grand tapis rond, et, sur un pan du mur étaient posées quelques fenêtres qui donnaient sur la ville toute entière. En parlant du tapis d'ailleurs, le maître se posta sur celui-ci, sur l'un des bords, invitant le jeune homme à faire de même. Aaron lui, s'écarta de quelques pas pour ôter sa veste blanche et la déposer sur un ratelier d'armes vide. Là, tout en approchant, il tira de sa poche arrière deux plaques de metal courtes et fines, ainsi que deux rouleaux de bandages, qui combinés l'un avec l'autre offrait une protection contre les armes tranchantes aux avant bras, un maintien au niveau du poignet -afin d'éviter tout cassage lors d'un coup mal donné, ce qui arrive souvent avec la fatigue - ainsi que, dans une faible mesure, une protection du poing lui même lors des impacts. En outre, cela évitait les déchirures de celui-ci lorsqu'un coup partait. Une fois posté face au guerrier, le combattant tira dans son autre poche un bandeau qu'il mit de façon à cacher son oeil gauche, avant de prendre la parole.

    "Ne vous méprennez pas, ce n'est pas par un surplus de confiance que je me bande un oeil, je suis borgne, et, j'ai ce tic de cacher mon oeil lorsque je combat. Enfin, désolé de vous avoir fait attendre, vous allez pouvoir enfin comprendre ce que je veux dire."

    Aaron se mit de face avant de croiser ses deux bras devant lui, et les baisser lentement en ayant un souffle lourd. Suite à cela, l'artiste martial fonca tel une flèche vers son adversaire, les bras libres comme si aucun muscles ne les retennaient. Arrivés à porté d'un estoc, le nouvel arrivant fit un pas de côté en vrille, tout en pliant un genoux au cas où une attaque verticale arrivait, prêt à se baisser. Il savait, par experience, que le reflexe habituel de la plupart des combattants lors d'une charge était une attaque en pointe, afin de "calmer bien vite l'adversaire". Arrivé à porté de poings, Aaron fut un tour sur lui même et balanca un à un ses deux poings, qui grâce à la rotation avait largement gagné en puissance, suite à quoi, il tenta une balayette, qui ne fit pas grand chose à son adversaire, avant de sauter vers lui, afin de balancer un coup de pied sauté, en saut perilleux arrière, direction le menton, après avoir prit appui sur le plexus de son adversaire. Un pied à terre, le jeune homme recula de quelques pas pour se mettre en garde, le pied droit, ainsi que l'épaule droite en avant, son poing droit au niveau de la cuisse, et, son poing gauche en garde au niveau du menton, il attendait la suite.


    [HRP : Bien sûr, tout les coups sont des tentatives, donc, Ié a largement la possibilité de les esquiver x) ]
    _________________
    Revenir en haut

    Maître de la guilde des Guerriers
    Maître de la guilde des Guerriers

    Hors ligne

    Inscrit le: 23 Mai 2009
    Messages: 83
    Points d'xp:
    Age: 37
    Race: Humain
    Métier: Maître de Guilde
    Force: 15
    Dextérité: 12
    Constitution: 14
    Intelligence: 8
    Sagesse: 10
    Charisme: 12
    Point(s): 5

    MessagePosté le: 03/11/2010 18:42:49    Sujet du message: Entretien d'embauche Répondre en citant

    L’adversaire du maître de guilde se mit à l’aise sans ménagement. Il prit le temps de déposer sa veste et de sortir de ses poches des objets dont Ié ne connaissait pas les fonctions. Ce dernier reconnut ensuite des bandages, plus souvent utilisés après qu’avant les altercations par ailleurs, et des plaques de métal. Le guerrier ne comprit le but de cette manœuvre qu’une fois celle-ci enfin terminée. En fait, il se servait de ces deux ustensiles insolites pour pouvoir se confectionner des armures temporaires. Une fois enlevées, il était vrai que ces deux plaques ne s’apparentaient pas à des armures habituelles et ce devait être pour cette raison qu’elles avaient pu arriver jusqu’à cette salle d’entraînement. Néanmoins, le maître de guilde aurait quelques suggestions à faire sur cette sorte d’armure si Aaron le satisfaisait. En effet, selon lui, les tibias aussi pourraient mériter un tel traitement de faveur. Le guerrier ne se prononça pourtant pas encore sur cette opinion comme il n’avait qu’une idée vague de ce que le postulant allait lui montrer.

    Par contre, il trouvait totalement inutile de cacher un œil qui avait en plus aucune utilité sur le moment. Même borgne, c’était une perte de temps selon Ié et une habitude de coquetterie – en apparence, du moins – à oublier rapidement. Sur un champ de bataille, il ne fallait perdre aucun instant. Le bandage avait lieu d’être uniquement en cas d’infiltration, où là, paraître parfois moins talentueux était un atout lors d’un retournement de situation par exemple. Mais pour ce combat, c’était de la futilité. Il venait de faire attendre son adversaire, et il s’en excusa, alors que Ié aurait pu être remplacé par un tueur sanguinaire à l’extérieur. Et là, quelqu’un de semblable n’aurait pas fait de quartier s’il en voulait à Aaron, et n’aurait pas attendu quoi que ce soit.

    Le combat commença. Le maître de guilde scrutait avec beaucoup d’attention chaque geste de son adversaire, n’en ratant aucun. Il étudiait ses mouvements et ses techniques plus qu’il ne se battait réellement. Il ne fit que se décaler sur le côté lorsque Aaron lui fonça dessus. Quand ce dernier s’apprêta à attaquer par ses poings, Ié se protégea simplement de son avant bras, étudiant la puissance de chacun des deux coups. La balayette quant à elle aurait pu être efficace, mais elle ne toucha même pas le guerrier qui s’était reculé pour ne pas être fauché. Au moment où son adversaire sauta sur lui, il releva vivement sa tête pour que son menton regarde le plafond et ainsi éviter un choc. Au final, seul son plexus avait servi d’appui pour Aaron. Enfin, ce dernier s’éloigna de Ié pour se mettre en garde. Le maître de guilde pouvait parler.


    « Le bandage est inutile. On ne vous attendra pas en situation réelle. Evitez de vous retrouver de dos, même en tournant sur vous-même. Se retourner n’est jamais à votre avantage. Une vrille à droite fait perdre d’intensité à votre poing gauche, et réciproquement. Votre balayette est à conserver, comme votre saut qui peut faire des dégâts à étudier. Pour vos protections, les mêmes au niveau des tibias ne seraient pas mieux ? »

    La démonstration allait s’en arrêter là. Le maître de guilde avait vu de quoi était globalement capable l’homme. Il savait se battre et s’était déjà battu, c’était certain. Par contre, il rencontrait encore des prises de risque à certains moment, elles qui pourraient lui coûter la vie s’il ne continuait pas à s’entraîner. Cependant, la guilde n’avait pas d’instructeur dans cette discipline qui était souvent la dernière échappatoire après s’être vu désarmé. Cet art servait en recours final et pouvait sauver des vies, c’est pour cela que Aaron Longhurst devrait alors poursuivre à faire ses preuves. Il ne crierait pas victoire immédiatement, mais il gagnerait sans doute de l’estime de la part du maître de guilde s’il s’améliorait.

    « Pouvez-vous apprendre seul et enseigner à la guilde des guerriers ? »
    _________________
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 07/12/2016 21:15:43    Sujet du message: Entretien d'embauche

    Revenir en haut
      Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Lesnie, quartier Sud :: La caserne :: Bureaux des responsables :: Bureau de Ié Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
    Page 1 sur 1

    Sauter vers:  


    Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
    Powered by phpBB © 2001 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
    Forum optimized for Mozilla Firefox