Se connecter pour vérifier ses messages privésProfil
Livre du Savoir
Livre de l'Histoire

IndexPortailFAQMembresRechercherS’enregistrerConnexion
Navigation
    Port Nord Tintania Ouest Centre Est Alentours Sud Plan
  • Fermer

  • Un rendez-vous matinal singulier

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Le Centre :: Les habitations :: Demeure de Macha
    << Sujet précédent :: Sujet suivant >>  
    Auteur Message
    Macha
    Maîtresse de la guilde des Marchands
    Maîtresse de la guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 09 Juin 2008
    Messages: 444
    Points d'xp:
    Age: 80 ans
    Race: Demi-drow
    Métier: Maîtresse de Guilde
    Force: 12
    Dextérité: 17
    Constitution: 11
    Intelligence: 12
    Sagesse: 8
    Charisme: 15
    Point(s): 72
    Fiche: URL
    Mémoire: URL

    MessagePosté le: 05/09/2010 13:40:28    Sujet du message: Un rendez-vous matinal singulier Répondre en citant

    Macha avait réussi, par quelques magouilles, par quelque chantage également, mais aussi un petit peu grâce à sa fortune personnelle, à acheter quelques denrées comestibles. Il faut dire que son élevage de rats avait été sérieusement décimé par la famine, et il fallait bien qu'elle les nourrisse un peu, pour que l'élevage reprenne sur de bonnes bases. Elle leur avait donné un peu de mil, elle s'était dit que la Nature ferait ensuite les choses, parce que les rats restants étaient devenus tout maigres, et peu nombreux. Mais si Macha avait choisi l'élevage de rats, c'était bien parce qu'elle savait qu'ils se reproduisaient à une vitesse phénoménale, elle ne doutait pas que sa source de nourriture soit à nouveau opérationnelle très bientôt.

    En tout cas, pour le moment, continuer de prélever son repas parmi ses rats aurait mis en péril l'élevage. Alors elle avait acheté un peu de tout ce qui se trouvait sur le marché: mil, poisson, fruits de mer, farine, fruits...Quand son argent ne suffisait pas, son influence faisait le reste. Elle avait à sa disposition un véritable festin, qui n'était destiné qu'à elle -bah oui, faut pas rêver non plus, elle va pas aller partager avec les gosses de l'orphelinat non plus! -, mais un problème de taille se présentait à elle, un problème auquel elle ne pouvait faire face. Aussi avait-elle écrit à quelqu'un qui, elle l'espérait, l'aiderait à surmonter ce problème.

    Quand elle revint de son travail, la matinée était déjà bien avancée, le soleil était déjà haut dans le ciel, un soleil impeccable, avec une température agréable, bien que basse pour la saison. Quand elle revint, la porte était déjà ouverte, impossible de se souvenir si elle l'avait laissée ouverte, ou s'il l'avait crochetée. Probablement l'avait-elle laissée ouverte, il ne devait pas être doué pour le crochetage des serrures, comme tout ce qui était plus ou moins matériel en fait...

    Lorsqu'elle entra, Rylos était déjà arrivé depuis un moment sûrement, au vu de la réponse qu'il lui avait envoyé, il devait sûrement être là depuis l'aube. Macha esquissa un sourire, observant ses yeux d'ambre un moment, avant de finalement détourner la tête, et dire vivement:


    "Ah oui, je t'avais dit que j'avais quelque chose à te montrer..."

    Elle s'approcha d'un des coins de la pièce principale, et s'accroupit, tout en commençant à soulever les planches du plancher. Elle en sortit un gros sac de farine, un gros sac de mil déjà bien entamé, deux gros poissons, un panier fermé rempli de fruits de mer, et un panier de fruits.

    "Je les ai ramené à la fin de la nuit."

    Elle posa le tout un à un sur la table.

    "Je me suis dit qu'on pourrait.....par...ta...ger..."

    Le mot lui écorcha presque la bouche. C'était sûrement la première fois qu'elle le prononçait en parlant d'elle, sans ironie. La chose lui était compliquée, partager ses ressources chèrement acquises avec quelqu'un d'autre. Mais il faut dire que bien caché derrière cette action généreuse, se cachait une vérité bien plus terre à terre: elle savait pas du tout comment on pouvait bien manger tout ça. Quand elle regardait le mil, c'était juste bon à nourrir ses rats, et ne parlons pas de la farine, ca se mangeait vraiment, de la poudre comme ça?! Quant aux poissons et aux fruits de mer, rien que l'odeur la dissuadait grandement de goûter à leur chair, d'ailleurs, les coquillages des fruits de mer semblaient trop dur pour pouvoir être digérés, même par son estomac de drow en béton armé. Et puis les poissons, leur peau était vraiment dégoutante, c'était visqueux...

    Il n'y avait, en définitive, que les fruits qu'elle savait manger. C'est là que le fait de ne manger toujours que du rat lui avait posé problème, elle ne savait pas cuisiner avec les autres ressources de l'île comme n'importe quel autre humanoïde de l'île.

    Elle se gratta l'arrière de la tête, l'air gêné, et montra la nourriture sur la table d'un geste de la main:


    "Vas-y, sers-toi donc, je vois bien que tu as faim..."

    Le ventre de la drow se mit alors à gronder.
    _________________
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 05/09/2010 13:40:28    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Rylos
    Guilde des Mages

    Hors ligne

    Inscrit le: 10 Avr 2010
    Messages: 200
    Age: 238 ans
    Race: Elfes Gris
    Métier: A définir
    Force: 5
    Dextérité: 5
    Constitution: 5
    Intelligence: 15
    Sagesse: 15
    Charisme: 5
    Point(s): 186

    MessagePosté le: 05/09/2010 15:18:24    Sujet du message: Un rendez-vous matinal singulier Répondre en citant

    Les premiers rayons de l’aube perçaient douloureusement le manteau d’ombre des ruelles. Toujours à cette même heure, toujours ainsi habillé de son manteau noir que d’ordinaire, il quittait la demeure de la maîtresse de la guilde pour se fondre dans les derniers voiles d’obscurités. Sauf que pour une fois, il ne devait pas fuir mais bien s’introduire dans cette maison qu’il ne connaissait que baignée par la lumière de la lune.

    Enfin excepté les jours qu’il avait passé cloué au lit chez Macha…Mais dans des circonstances moins agréables. Tout dépendait effectivement du point de vue qu’on avait sur cette affaire. D’un côté la maîtresse de la guilde des voleurs qui ne vous achevait pas, c’était agréable alors si en plus elle vous chouchoutait au lit, on pouvait considérer cela comme un miracle en soit. Du moins si on aime manger du rat à tout les repas et que la vue de couteau ne vous effraie pas quand elle se penche sur vous. Soit dit en passant, le mage avait toujours cette légère appréhension quand il voulait la prendre dans ses bras…La drow ayant cette fâcheuse tendance à oublier d’enlever certains poignards qui lui écorchait la peau.

    Il frissonna sans le vouloir.

    Toujours aussi terrifiant. Il soupira avant de passer la porte de la maîtresse de guilde. Comme d’ordinaire, elle ne prenait pas la peine de verrouiller sa porte. Quel besoin me dirait vous ? Quel voleur oserait entrer dans le repaire de sa maîtresse ? Un indépendant ? Même si ce quartier était le plus riche de la ville, tout le monde savait que les maîtres de guilde tenaient résidence ici. Qui risquerait sa peau pour un peu d’or même désespéré ? Il haussa les épaules puis constata que son hôtesse n’était pas là. Encore une rapine ? Elle semblait bien occupée depuis quelques temps sans trop savoir ce qui pouvait la préoccuper. Il posa sa main sur sa bouche en baillant. Une bonne idée serait de terminer sa nuit ! Depuis le temps qu’il rêvait de faire une grasse matinée dans le lit de sa chère et tendre…

    *Ah…Ouai…*

    …Seulement il eut la mauvaise surprise de constater que les draps du lit c’était fait à nouveau la malle. Il se massa les tempes en se promettant de ne pas s’énerver. Tout viendrait en son temps. C’est dans un nouveau soupire qu’il se laissa aller dans le lit et s’endormit profondément. Ce n’est que de longues heures plus tard qu’il émergeât, ces petits yeux d’ambre balayèrent la pièce en se demandant où il avait bien pu atterrir. C’est en commençant à descendre les marches que le cerveau de l’elfe gris commença à fonctionner à nouveau, la partie inférieure de son anatomie aussi en voyant Macha arriver d’ailleurs !

    Combien aurait il donné pour un baiser pour se réveiller ! Mais bon, il avait déjà eut droit à quelques heures de sommeil de plus avec l’odeur de sa demie drow préféré, il ne voulait pas trop en demander non plus. Cependant, il eut du mal à ce remettre de ce qu’il entendit…

    "Je me suis dit qu'on pourrait.....par...ta...ger..."


    …Les yeux du mage papillonnèrent un moment.

    *Hein ?*

    Il avait bien entendu ? Il se frotta les yeux, se frappa légèrement les joues. Non, il ne semblait pas rêver et à la manière dont le mot lui avait écorché les lèvres, c’était bien Macha qui était devant lui. Par tous les dieux il se passait quoi ? Une guerre venait d’être déclenchée ? Il était tombé dans la quatrième dimension pendant son sommeil ? Lily avait arrêtée de poser des questions et Leïla avait prit des cours de cuisine ?!?

    Son cerveau se mit lentement en marche et les mécanismes de son cerveau crissèrent alors qu’il cherchait ce qui pouvait bien ce passé. Macha dont l’avidité…Euh…L’attachement sentimental aux biens matériels et en particulier à l’or était sans borne…Elle ? Partager ? Elle aurait préférée ce faire couper un bras plutôt que de laisser une pièce à un mendiant ! Ou alors elle n’avait pas confiance dans les marchants et voulait lui faire goûter la nourriture pour être certaine qu’elle n’était pas empoisonnée. Ca déjà, ca lui ressemblait plus. Mais à voir son attitude gênée, cela ne semblait pas en être la raison.

    La solution vint d’elle-même quand son ventre gargouilla. Sa mémoire vint le heurter de plein fouet : Macha ne savait pas cuisiner ! Avec la famine, difficile de taper dans son stock de rat probablement. A moins que c’était un geste envers lui pour ne pas qu’il souffre trop de la diète ? Mmm…Il y avait probablement un peu des deux. Il eut un léger sourire, il aurait bien aimé la taquiné mais le résultat ne se ferrait pas attendre. Plus jamais elle ne ferrait un pas dans sa direction. C’était déjà un énorme pas qu’elle s’apprêtait à franchir. Si elle y trouvait du plaisir, peut être recommencerait elle ?

    Ses yeux roulèrent alors que le sourire ne le quittait pas. Il avait du mal à contrôler ce petit rien de bonheur qui couvait dans ses entrailles. Il se gratta le bout du nez l’air de rien.


    « Je vais avoir du mal à transporter tout cela…Et puis je n’ai pas mangé non plus alors que peut être…Ce serait une bonne idée de manger ici, non ? »

    Il passa ses mains dans son dos, balançant son poids d’avant en arrière

    « Je pourrais préparer quelque chose pour nous en guise de remerciement ? Je sais que cela n’a pas du être facile d’avoir tout cela, c’est le moins que je puisse faire que de partager un bon repas avec toi »

    Il avait manqué d’ajouter une ‘niaiserie elfique’ mais c’était retenu. Le geste le touchait beaucoup.
    _________________
    Sort Majeurs : Invocation des esprits/Démons; Réveils des corps/Invocation de golem. Sort mineurs :Hypnose, Illusions


    Revenir en haut
    Macha
    Maîtresse de la guilde des Marchands
    Maîtresse de la guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 09 Juin 2008
    Messages: 444
    Points d'xp:
    Age: 80 ans
    Race: Demi-drow
    Métier: Maîtresse de Guilde
    Force: 12
    Dextérité: 17
    Constitution: 11
    Intelligence: 12
    Sagesse: 8
    Charisme: 15
    Point(s): 72
    Fiche: URL
    Mémoire: URL

    MessagePosté le: 06/09/2010 18:29:29    Sujet du message: Un rendez-vous matinal singulier Répondre en citant

    Le fait que Rylos vienne de l’étage supérieur avait étonné Macha, l’espace d’un instant : elle n’avait pas encore aménagé l’étage supérieur, ayant installé toutes les pièces nécessaires au rez-de-chaussée (pour repérer une quelconque intrusion de nuit), alors ce qu’il avait bien pu y faire était un mystère. Elle fronça les sourcils. Restait-il là-haut quelques affaires de l’ancien propriétaire, ou bien avait-il fait un tour avant une quelconque invasion ? Elle l’avait déjà dit, hors de question que qui que ce soit autre qu’elle et ses rats s’installe ici, elle ne partageait pas. Enfin, sauf aujourd’hui, et uniquement la nourriture. C’est tout !
    Cela la frustrait énormément, d’avoir si faim, de se retrouver devant autant de denrées comestibles, et de n’être pas fichue de pouvoir se nourrir correctement avec. Oh, bien sûr, elle aurait parfaitement pu manger ca tel quel, cru, mais elle n’en avait vraiment pas envie, cette nourriture était étrange, comment pouvaient bien faire le reste des gens de la planète qui ne se nourrissaient pas exclusivement de rat, pour manger CA ? Des graines ? Un truc visqueux se trainant sous l’eau ? Des trucs baveux s’accrochant à des rochers ? Non décidément, le reste du monde l’entourant restait un mystère pour la demi-drow paranoïaque.
    Et pourtant, quand elle regardait Rylos, lui semblait heureux de la situation, il jubilait presque à l’en regarder. C’était…toujours étrange d’être à l’origine de ce sourire radieux. On ne pouvait pas dire que Macha procurait ce genre de réactions habituellement, à part peut-être lorsqu’elle confiait quelques missions sanglantes à Dwen, et encore, ce n’était pas le même sourire, définitivement.

    Les yeux de Macha faillirent sortir de ses orbites lorsqu’il parla de « transporter tout cela ». Aurait-il par hasard compris qu’elle lui donnait tout, et qu’il pouvait partir avec ? Dans ce cas-là, il pouvait bien se crever un œil et se brosser avec des poils de porc-épic, il ne repartirait pas avec son butin ! Quant à manger ici, elle répondit d’une voix sèche :


    Je t’ai déjà proposé de te servir, c’est justement pour que tu en manges un peu… »

    Les deux derniers mots, elle les avait appuyés sans vraiment s’en rendre compte, et quand elle les avait entendus, elle se sentit mal à l’aise. Etait-elle devenue si claire que cela face à lui ? Ne pouvait-elle donc pas lui cacher les sombres tréfonds de son âme ? Et puis pourquoi elle devrait les lui cacher d’ailleurs hein ? Elle avait des idées bien étranges en sa présence. Elle allait sortir une remarque bien sentie, reprendre les vivres et tout ca, mais il fût plus rapide qu’elle, lui proposant de faire la cuisine. Elle se gratta à nouveau l’arrière de la tête. La notion même de cuisine lui était étrangère. La notion de remerciement aussi.

    « Ouais, enfin, non, ça pas été si dur que ça, je connais les marchands après tout, et avec mon salaire de Maitresse de Guilde, par rapport au reste des habitants, je n’ai plus ou moins aucun problème pour me procurer ce que je veux. »

    Ca avait surtout été dur de le sortir de sa poche, cet argent. Elle regarda à nouveau la table, et sentit à nouveau son ventre se tordre. C’était un véritable supplice. Elle finit par ajouter :

    « Pourquoi pas pour le repas, hein, de toute façon, c’est pas mangeable en l’état, n’est-ce pas ? »

    Son sourire forcé ressemblait alors plus à une grimace. Nul doute, si ca avait été mangeable en l’état, elle n’aurait pas fait appel à lui. Elle aurait pu demander à un cuisinier, mais elle ne leur faisait pas confiance, elle ne voulait en général pas manger toute nourriture qui aurait pu être empoisonnée. Restait à savoir si elle réussirait à manger ce que Rylos allait lui préparer, rien n’était moins sûr avec sa paranoïa, mais il était sûrement le seul dont elle pourrait manger la cuisine. Le souci, c’est qu’elle ne possédait pas grand-chose pour faire la cuisine : juste une grande marmite suspendue dans la cheminée, où elle faisait bouillir de l’eau pour la débarrasser des impuretés qu’on aurait pu y mettre. Et une louche, pour la verser dans sa gourde. Autant dire qu’ils ne servaient pas souvent.
    _________________
    Revenir en haut
    Rylos
    Guilde des Mages

    Hors ligne

    Inscrit le: 10 Avr 2010
    Messages: 200
    Age: 238 ans
    Race: Elfes Gris
    Métier: A définir
    Force: 5
    Dextérité: 5
    Constitution: 5
    Intelligence: 15
    Sagesse: 15
    Charisme: 5
    Point(s): 186

    MessagePosté le: 06/09/2010 23:14:25    Sujet du message: Un rendez-vous matinal singulier Répondre en citant

    Le mage avait légèrement été étonné par le discours franc de Macha. Il avait toujours l’habitude de la voir plus fuyante et ne pas hésiter à montrer son côté drow. Le fait qu’elle ne retire pas son offre ou qu’elle ne se fasse pas supplier l’avait vraiment surprit. C’était un signe que leur relation progressait ? Il évita d’en montrer les signes évidant de satisfaction ou du moins tenta de les atténuer pour ne pas froisser la jeune demi drow. Cependant, il ne pu s’empêcher de sourire quand elle accepta le repas. Il était vrai que c’était un signe de confiance de la part d’une personne aussi prudente mais surtout il s’agirait de leur premier vrai diné en tête à tête. Une chose exceptionnelle malgré les rudes temps actuels.

    Sans hésiter, il s’empara de l’un des poissons et plus tard d’un peu de grain et de quelques fruits. Il n’était pas le meilleur cuisinier du monde mais il c’était toujours plus ou moins débrouillé pour manger correctement et à sa faim. Dommage qu’il n’avait pas sa cuisine, celle de Macha était pour le moins spartiate. Bah ! Qu’importe ! Il allait faire de son mieux ! Après tout, l’amour rendait aveugle…Il n’y avait plus qu’a espérer qu’il faussait le sens du goût. Se débarrassant des pièces de tissus les plus encombrantes de sa tunique à savoir ces longues manches qu’il dut remonter notre vaillant elfe gris commencèrent sa rude tâche de préparer un repas digne de ce nom.

    D’abord commencer par préparer la cuisine. A vrai dire, il ne se voyait pas du tout préparer quoique ce soit dans une cuisine pareille. La première de ses tâches fut d’aller puiser de l’eau et remontant ses manches, il fini par abandonner sa tunique qu’il ne voulait pas salir. La posant dans un recoin, il commença par nettoyer rapidement tout ce dont il aurait besoin, ne désirant pas trop faire attendre sa chère et tendre. Un nouveau tour au puits, nettoyage de quelques assiettes et couverts abandonnée dans un placard, dernier allez retour pour préparer le ragoût. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas fait une soupe au poisson. Il n’aimait pas trop cela à la base mais il se souvenait d’avoir été surprit dans une taverne sur le port avant son départ. Une cuisine assez exotique avec des fruits.

    Il se souvenait plus ou moins de la recette. Avec ces quelques bases en cuisine, il arriverait certainement à se débrouiller ! Tout fier et excité, il leva son couteau…


    *Y a pas à dire…Si ca continue comme ça, j’vais devoir arrêter d’être mage pour terminer homme au foyer*

    …L’elfe gris manqua de soupirer alors qu’il s’emparait du poisson. Rylos se surprit lui-même. Lui qui ne se trouvait pas très adroit arrivait à se débrouiller presque comme un chef. Il était plus que probable qu’à force de torturer des gens et de disséquer des cadavres, les mystères de la chair fusse t’elle d’origine aquatique n’avait plus vraiment de secret pour lui. Même s’il fallait l’avouer, ce n’était pas son passe temps favori de disséquer des poissons pour passer le temps dans les cachots de la guilde ! Fallait pas déconner non plus ! D’ailleurs, il le prouva rapidement en s’esquintant les doigts en s’occupant des fruits !

    Il se retourna en regardant la droit avec ces yeux ennuyés pointant le doigt ensanglanté en avant.


    « Tu pourrais me trouver de quoi bander mes doigts s’il te plait ? »

    Rylos ne changerait jamais tout maladroit qu’il était. Encore qu’il n’était pas certain qu’une soupe de poisson aux fruits et au sang elfique ne serait pas pour déplaire Macha. Mettre le tout dans la marmite avec une main ne fut pas des plus aisés. Le temps que Macha revienne, il n’avait plus qu’a préparer le pain en fredonnant de vieilles chansons de son pays d'origine…
    _________________
    Sort Majeurs : Invocation des esprits/Démons; Réveils des corps/Invocation de golem. Sort mineurs :Hypnose, Illusions


    Revenir en haut
    Macha
    Maîtresse de la guilde des Marchands
    Maîtresse de la guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 09 Juin 2008
    Messages: 444
    Points d'xp:
    Age: 80 ans
    Race: Demi-drow
    Métier: Maîtresse de Guilde
    Force: 12
    Dextérité: 17
    Constitution: 11
    Intelligence: 12
    Sagesse: 8
    Charisme: 15
    Point(s): 72
    Fiche: URL
    Mémoire: URL

    MessagePosté le: 14/09/2010 16:24:51    Sujet du message: Un rendez-vous matinal singulier Répondre en citant

    Aha ? Donc cet animal visqueux qui vit dans la mer se mangeait bien. Ah, les écailles se retirent ? A moins que ce ne soit la peau ? Etrange. Macha essayait d’apercevoir ce que faisait Rylos, histoire de pouvoir se nourrir seule, la prochaine fois. Mais d’aussi loin, c’était compliqué. Elle se glissa un petit peu vers lui, restant adossée contre le mur, elle se pencha, tenta de voir…Et lorsqu’elle le vit se retourner, fit semblant de rien, comme si tout cela ne l’intéressait pas, regardant ailleurs.

    Alors qu’il préparait tout ça, l’esprit de Macha vagabonda véritablement ailleurs, cette fois-ci. Elle pensait à ce qu’elle avait ramené de son magasin, aujourd’hui. Elle hésitait encore à le sortir, à lui donner. C’était idiot, et puis il allait se moquer d’elle…Elle sortit discrètement deux pendentifs de sa poche. C’est vrai qu’on les aurait dit normaux…A bien y regarder, comme ça. Bien qu’elle sente l’aura s’en émanant.

    Elle les remit dans sa poche, hâtivement, elle pourrait sûrement le revendre à prix d’or, si elle savait trouver les mots auprès d’un de ses clients ? Encore qu’elle n’était pas vraiment sûre de trouver les mots pour vendre pareille chose. Elle haussa les épaules, et desserra les doigts. Un petit cliquetis se fit entendre, alors que les deux objets métalliques touchaient le fond de la poche, et y rebondissaient mollement, avant de rester immobiles.
    Elle reporta son attention sur Rylos, et la mauvaise humeur l’emporta sur le coup.


    « Qu’est-ce que tu fais, à briquer ça comme une naine ? Laisse donc ça tranquille, si on devait attraper je ne sais quelle maladie en mangeant sur un endroit un peu trop sale, je le saurais. »

    Ca c’est sûr, elle le saurait, on ne pouvait pas franchement dire que l’hygiène était un de ses grands préceptes dans la vie. Bien manger non plus. S’amuser très peu, tuer oui. La vie de la demi-drow était relativement simple en somme, seule la présence de Rylos compliquait les choses réellement.

    « Arrête de faire des allez-retours comme ça au puits, si on te voit je vais devoir te tuer ! »

    Oui, Macha commençait finalement à se demander si ça n’avait pas été une très mauvaise idée de demander de l’aide à Rylos pour cuisiner ces choses. Après tout, elle n’avait pas si faim que ça, non ? L’idée même de penser à l’un de ses morceaux de rat séché lui fit gargouiller l’estomac. Bon, bon, d’accord, elle ne pouvait pas vraiment faire autrement, mais quelle manque de discrétion il avait quand même !
    Pourtant, les remarques désobligeantes de la demi-drow ne semblaient pas entamer l’entrain grandissant du mage, qui redoublait d’effort en bataillant avec la cuisine de Macha et le poisson. Mais la patience n’était pas le fort des drows, et Macha s’approcha, reniflant dédaigneusement l’odeur qui montait de la marmite.


    « Tu es sûr que tu veux pas un bout de rat pour mettre là-dedans ? Ca a l’air un peu mou, tu es sûr que ça a du goût ? Parce qu’un bon petit morceau de viande faisandée… »

    Au manque de conviction de Rylos face à ça, Macha s’éloigna à nouveau, faisant les cent pas dans la pièce, les méninges tournant. Mais c’était drôle de l’embêter pendant qu’il cuisinait, pour le déconcentrer, ça l’était beaucoup moins d’attendre…S’approchant sournoisement, et sans bruit de l’elfe, avec son sourire malsain de drow, Macha souffla à son oreille :

    « Les elfes gris cuisinent toujours en ôtant au fur et à mesure leurs vêtements ? C’est une coutume pour le moins étrange, mais intéressante… »

    Il avait sursauté, et par peur qu’il arrête tout là, et qu’elle ne puisse pas manger, elle s’éloigna bien vite, en ricanant pour elle-même. C’est joueur, une demi-drow. Elle fit vite un tour dans la maison, pour s’assurer qu’il n’en avait pas profité pour trafiquer dans sa maison pendant son absence, et quand elle revint, il se retourna vers elle en lui montrant un doigt déchiqueté. Voilà qui était étrange, que voulait-il, qu’elle goûte encore à son sang ? Elle en connaissait déjà suffisamment le goût pour le reconnaitre entre d’autres de toute façon...

    « Tu pourrais me trouver de quoi bander mes doigts s’il te plait ? »

    Ah, c’était ça. Elle plongea les mains dans ses poches, et haussa les épaules, retournant dans la maison. Ele avait gardé les draps de Rylos, dans la grande armoire de sa chambre. Avec un poignard, elle en déchira un bout, et revint avec. Au moins, ça aurait son utilité ! Agrippant une bouteille d’alcool qui ne servait qu’à ça, Macha attrapa la main abimée de l’elfe en le ménageant un peu, mais on ne pouvait toujours pas dire que le geste était doux. Débouchant la bouteille avec ses dents, elle versa une bonne dose d’alcool directement sur le doigts, avant d’enrouler le tissu, et de serrer aussi fermement qu’elle en était capable, seul le petit nœud sur le dessus était mignon. Mignon, mais en fait, sa fonction était surtout la solidité. Le fait qu’il soit mignon, c’était un pur hasard.
    Elle reboucha la bouteille d’alcool, et la rangea à nouveau dans le meuble qui lui servait d’armurerie, tout en aboyant à l’adresse de Rylos :


    « Et puis, pas de niaiserie elfique dans ma maison, ça me rappelle de mauvais souvenirs. »

    En effet, on ne pouvait pas dire que les chants elfiques réveillaient un souvenir agréable en elle…
    _________________
    Revenir en haut
    Rylos
    Guilde des Mages

    Hors ligne

    Inscrit le: 10 Avr 2010
    Messages: 200
    Age: 238 ans
    Race: Elfes Gris
    Métier: A définir
    Force: 5
    Dextérité: 5
    Constitution: 5
    Intelligence: 15
    Sagesse: 15
    Charisme: 5
    Point(s): 186

    MessagePosté le: 14/09/2010 18:26:03    Sujet du message: Un rendez-vous matinal singulier Répondre en citant

    Les fines oreilles de l’elfe gris tressaillirent quand il entendit un léger tintement sonore provenant de derrière lui. Macha ? Il papillonna des yeux, probablement qu’elle avait un peu d’or dans ces poches. Il haussa les épaules en continuant ce qu’il avait à faire sous les remarques de la demi drow qui l’amusait un brin. Surtout quand elle parlait de le faire disparaitre devant ces nombreux allez et venu pour chercher de l’eau. Assez amusant quand on savait que même s’il y avait du bruit dans la demeure de Macha, il n’y aurait probablement personne d’assez suicidaire pour poser des questions. Surtout si c’est pour aller chercher de l’eau, en général faire le ménage chez Macha présageait d’affaire assez sanglante ! Raison de plus pour voir ailleurs si on y était.

    Le plus étrange quand même mis à part les mélanges gastronomiques de Macha visant à mettre du rat dans une soupe de poisson…Expérience culinaire assez intéressante si on désirait disparaitre trois semaines derrière la porte des toilettes à laquelle Rylos souscrivait. Mais uniquement dans le cadre de ces fonctions de bourreau. A se demander si Macha n’avait pas prit des cours de cuisines avec Leïla. Ah oui qu’est ce que je disais déjà ? Ah oui, le plus étrange était de sentir un regard dans sa nuque. Il avait beau se retourner, Macha regardait ailleurs. Ce manège dura un temps laissant Rylos légèrement blasé sur le comportement de sa douce. Bah ! Si elle voulait lui demander quelque chose, elle le ferrait. Enfin pas forcement mais ca risquait d’être amusant.

    « Les elfes gris cuisinent toujours en ôtant au fur et à mesure leurs vêtements ? C’est une coutume pour le moins étrange, mais intéressante… »


    «C’est sûr que si c’était une coutume drow, cela se révélerait déjà beaucoup plus intéressant. »

    Il l’avait bougonné pendant qu’il terminait son plat de poisson. Il ne l’avait pas fait pour le plaisir ! C’était pour ne pas se salir d’abord ! Mais c’est vrai qu’imaginer Macha entrain de faire la cuisine et d’ôter ces vêtements pour n’avoir qu’une sorte de petit tablier. Son sourire commença à se faire de plus en plus idiot manquant de se baver dessus ! Heureusement Macha était revenu pour lui soigner son doigt ! Il se laissa faire en grimaçant légèrement. La désinfection à l’alcool, c’était pas trop son truc mais il préférait cela à la méthode drow : Fer chauffé a blanc sur une blessure.

    Cette pensée eut le mérite de calmer ses ardeurs ainsi que sa petite douleur de rien du tout au bout du doigt. Il fut stupéfait du joli petit noeud qu’elle venait de lui faire. Il ne s’attendait pas à une chose aussi mignonne venant de la part d’une demi drow. S’en était presque artistique ! Enfin pas au point d’être exposé mais c’était tout de même remarquable. Alors qu’elle s’éloignait, il l’embrassa sur la joue en la remerciant, veillant à ne pas trop la pousser à bout avec ces niaiseries.

    Bon ! Après cela, il ne restait plus qu’à préparer le pain. D’abord se laver les mains pour ne pas avoir le goût de poisson partout…Préparation de la farine puis du pain qu’il mit à faire cuir sur le feu. Mais que dire de son état ? Il avait fait des efforts pour ne pas en mettre partout dans la cuisine, mais lui en revanche était dans un état pitoyable. Qu’a cela ne tienne, il alla prendre le dernier baquet d’eau pour se le renverser virilement sur la tête. Il secoua la tête pour évacuer l’excédant d’eau avant de prendre un torchon pour s’essuyer rapidement.


    « Bon il ne reste plus qu’à mettre la table »

    Direction les armoires pour trouver une nappe et un peu de vaisselle. A sa grande surprise, il tomba sur un petit rat tout chétif qui lui faisait les yeux doux. Certainement un rescapé d’une très longue lignée que l’ogre local avait certainement du bâfrer. Des générations et des générations de rat avait vécu puis c’était fait tout simplement bouffer sur le champs d’honneur. Rylos réalisa que si les rats pouvaient devenir des esprits, cette maison serait certainement la plus invivable de tout Lesnie. Il hocha la tête, souhaitant bonne chance au rat.

    Une nappe qui semblait être propre, quelques couverts nettoyés à la hâte, le mage se donnait un mal fou pour que leur premier repas en tête à tête ressemble à quelque chose ! Il appella Macha, l’installa et retourna rapidement à la cuisine pour chercher le pain tout frais et les deux assiettes de soupe. N’ayant pas fait attention, les proportions étaient gargantuesques mais ce n’était pas vraiment grave, Macha aurait largement de quoi faire pour quelques jours. Suffisait de réchauffer cela. Il s’installa donc à côté d’elle.


    « Vas y mange pendant que c’est encore chaud »

    Cependant, assez anxieux à la réaction de Macha, il ne put s’empêcher de la regarder ouvertement en guettant le moindre signe venant d’elle.

    _________________
    Sort Majeurs : Invocation des esprits/Démons; Réveils des corps/Invocation de golem. Sort mineurs :Hypnose, Illusions


    Revenir en haut
    Macha
    Maîtresse de la guilde des Marchands
    Maîtresse de la guilde des Marchands

    Hors ligne

    Inscrit le: 09 Juin 2008
    Messages: 444
    Points d'xp:
    Age: 80 ans
    Race: Demi-drow
    Métier: Maîtresse de Guilde
    Force: 12
    Dextérité: 17
    Constitution: 11
    Intelligence: 12
    Sagesse: 8
    Charisme: 15
    Point(s): 72
    Fiche: URL
    Mémoire: URL

    MessagePosté le: 14/09/2010 23:49:07    Sujet du message: Un rendez-vous matinal singulier Répondre en citant

    Macha fit la moue quand il retourna sa réplique concernant les coutumes culinaires elfiques sur elle. Bougonnant, elle enfonça bien fort ses mains dans ses poches. Les pendentifs tintèrent à nouveau, elle en caressa le métal du doigt. Vraiment idiot. Elle n’aurait pas dû les prendre, c’était vraiment une décision débile, comme toujours quand il s’agissait de Rylos. Il la rendait stupide et mielleuse, elle s’en rendait bien compte. Ce qui restait pour le moment encore inconnu, c’était la date à laquelle les gens qui gravitaient autour d’elle s’en rendraient compte eux aussi. Une vraie calamité, rien qu’à y penser, Macha en frissonnait d’horreur.

    Finalement, elle ressortit la bouteille d’alcool qu’elle était en train de ranger, et en bu une grosse goulée. Il lui fallait bien ça, pour se remettre. Et puis, une fois n’était pas coutume. Bwarf, un goût toujours aussi infect tiens.
    Le fait qu’il l’embrasse sur la joue la fit bougonner à nouveau. Vraiment, ça ne faisait que confirmer ce qu’elle était en train de penser, cela n’annonçait rien de bon dans un futur proche.

    Elle caressa à nouveau les pendentifs dans sa poche. C’était peut-être pour ça, d’ailleurs, qu’elle les avait pris. Elle était légèrement pensive. Repenser à la quête, tout ça, ça lui avait quelque part montré à quel point la présence de Rylos lui importait maintenant, quand il était là, elle se sentait presque délivrée de ses démons.
    Que serait-elle donc devenue, si elle ne l’avait pas rencontré à son retour ? Ses démons avaient pris tant d’ampleur, avec les épreuves qu’ils avaient traversé…A un moment précis, elle avait bien cru en perdre totalement le contrôle.

    Elle observa Rylos se renverser un bac d’eau sur la tête, un peu amusée. Elle jeta un œil sur l’eau répandue par terre. C’était pas comme si elle était maniaque sur le ménage, mais comme elle n’en faisait pas, c’était toujours mieux quand la saleté ne venait pas d’elle-même se répandre sur le sol. Aussi, elle grimaça quand il s’ébroua tel un animal sauvage. Le sol allait devenir glissant, c’était problématique.
    Malgré tout, elle ne dit rien et l’observa mettre la table. Elle se sentait…un peu bouleversée ces derniers jours.

    Elle s’assit autour de la table, sans protester. Par contre, la nappe, elle trouvait ça bizarre. Décidémment, il y avait toujours tellement de trucs bizarre avec Rylos…Il aimait mettre du tissu partout : sur son lit, sur sa table…Quelle utilité cela pouvait-il avoir, réchauffer les coudes ? Mais elle n’avait pas froid elle, il faisait bien plus chaud sur Iwy que dans les montagnes d’où elle était originaire ! Elle commença, avec un regard intrigué, à observer sur la nappe, sous la nappe, sous la table…Il cachait quelque chose ?

    Apparemment non, et maintenant, elle se retrouvait désespérément clouée devant une assiette de quelque chose dont Rylos avait visiblement l’air très fier, mais qui ressemblait à…Non, ces pensées-là ne peuvent être citées, c’était vraiment trop dégoutant. En tout cas, il y avait du liquide, et des morceaux qui flottaient. Et il préférait manger ça à du rat ? Ils n’avaient décidément pas la même vision du monde tous les deux ! En plus, il avait fait des portions gigantesques…Accepterait-il qu’elle fasse semblant d’en goûter une bouchée, et qu’elle jette discrètement le tout sous la nappe, dont elle venait de découvrir l’utilisation ?
    Elle lui jeta un regard, comme jaugeant cette possibilité…Non, assurément non, il le prendrait mal. Et pourtant ce…cette chose semblait difficilement mangeable. Son ventre gargouilla. Elle était…vraiment obligééééée ?


    « Vas y mange pendant que c’est encore chaud »

    Elle émit un grognement, et prit un des couverts qu’elle avait à proximité. Une fourchette. Ce qui était sûr, c’est qu’elle ne pouvait pas manger grand-chose avec ça, à part peut-être, les petits morceaux qui flottaient…Deuxième tentative, un couteau…A ca c’est sûr, ca ressemblait plus à ses poignards, mais à part dépecer un rat, elle ne voyait pas à quoi ça pouvait servir pour manger. Elle le reposa. La dernière chose, une cuillère, semblait plus adaptée. Mais maintenant, elle ne pouvait plus vraiment reculer. Elle sentait le regard de Rylos sur elle. Elle en mit un peu dans sa cuillère, et pesta :

    « Raaah, c’est pas facile à manger quand même ! »

    C’était purement gratuit, pour gagner du temps. Elle n’avait pas souvent peur, mais là, elle se retrouvait pleine d’anxiété juste devant un truc à manger…Son cerveau tournait à toute vitesse. Il fallait qu’elle trouve une solution, pour sortir de ce guet-apens. Elle porta la main à sa poche, entendit à nouveau le cliquetis significatif. Malgré tout, elle n’était pas prête, pas encore, à en parler. Pour ça aussi, elle refusait l’obstacle. Il lui semblait qu’elle était dans un cul de sac. Elle mit un peu de ce truc dans sa cuillère, et la leva à son nez, pour la renifler. Ca sentait bien le poisson, bien dissimulé derrière d’autres choses, comme les fruits. Pas de poison apparent, et d’après les marchands, tout ce qu’il avait utilisé était comestible. Tout ?
    Ohh, c’était vraiment difficile…Elle prit une profonde inspiration et loucha sur la cuillère. Une épreuve de plus hein ? Fallait prendre ça comme ça ? Inspirant une nouvelle fois, elle avala rapidement le contenu de la cuillère. Elle faillit tout recracher d’un coup, parce que le goût, c’était vraiment bizarre. La texture aussi, son corps n’avait pas aimé, et tentait de tout rejeter. Il fallait qu’elle mange non ? Elle s’obligea à prendre une deuxième cuillère, et la porta à sa bouche, mais leva finalement ses yeux rouges vers Rylos, avec un air menaçant :


    « Arrête de me regarder quand je mange, c’est pas vraiment agréable de se sentir épiée. »
    _________________
    Revenir en haut
    Rylos
    Guilde des Mages

    Hors ligne

    Inscrit le: 10 Avr 2010
    Messages: 200
    Age: 238 ans
    Race: Elfes Gris
    Métier: A définir
    Force: 5
    Dextérité: 5
    Constitution: 5
    Intelligence: 15
    Sagesse: 15
    Charisme: 5
    Point(s): 186

    MessagePosté le: 15/09/2010 13:18:55    Sujet du message: Un rendez-vous matinal singulier Répondre en citant

    Une légère vague de nostalgie envahit le cœur du nécromancien. Son regard avait beau ne pas quitter le magnifique visage de la drow, son esprit vagabondait dans un lieu et une époque différente. Il se rappelait par bride ce que pouvait être un simple repas en famille. Sa mère n’était déjà plus là pour leur préparer des repas. Quelque part, cela l’avait intrigué parfois. A quoi pouvait ressembler la cuisine d’une mère préparant le repas de sa progéniture. Surtout quel goût cela pouvait avoir. Est-ce qu’ils avaient eut une cuisinière ? Etait ce son père qui s’en occupait ? Quel importance s’il ne se souvenait du goût.

    Et puis il y a eut son laboratoire. A l’époque il n’avait pas suffisamment fait attention à ces petits détails. A ce sourire caché, a l’attention qu’elle lui portait pour savoir si tout était à son goût. Ce n’était que de la nourriture pour lui et il l’avait avalé sans un remerciement. Quand elle avait disparut elle aussi, ces repas n’en n’avait plus été. Il ne mangeait que lorsqu’il se sentait trop faible pour continuer sans. C’est à peine s’il prenait le temps de cuir les aliments. Tout cela n’était venu qu’avec le temps. Quand sa folie avait commencé à s’estomper. Chaque échec l’obligeant à prendre son temps et à se modérer.

    [Tint]


    Le mage se raidit légèrement. Ces yeux d’or fondu papillonnèrent alors qu’il regardait frénétiquement autour de lui et même sous la table. Un air légèrement perplexe se dessinait sur son visage. Cela avait été relativement faible mais il avait sentit quelque chose avec ce tintement. Cela ressemblait…Cela ressemblait....Rha ca venait de disparaitre. Il se gratta le bout du nez en se demandant s’il ne l’avait pas imaginé.


    ‘‘T’a pas entendu quelque chose ? C’est bizarre j’ai tout mes sens qui ont tilté comme s’il y avait eu un quelque chose de magique dans l’air’’

    Noooon, il se gratta la nuque en réfléchissant. Il l’aurait quand même sentit s’il y avait eu un déplacement d’énergie et il ne connaissait aucun sort mineur qui utilisait si peu de magie. Probablement un phénomène naturel. Et puis Macha n’était pas du genre à aimer la magie. Aucune chance qu’elle est chez elle un genre d’artefact ?

    « Arrête de me regarder quand je mange, c’est pas vraiment agréable de se sentir épiée. »


    Le mage fut brutalement sortit de ces pensées par la remarque.

    ‘‘Ah pardon désolé. Je voulais juste savoir si tu aimais ’’

    Il s’empara de sa cuillère en la faisant tourner dans sa main et la plonger dans la mixture. Il devait avouer que l’aspect n’était pas très engageant mais au moins cela sentait bon. Enfin pour un mélange hasardeux entre des fruits et poisson. En même temps il avait fait ce qu’il avait pu avec les moyens du bord. Il porta la première cuillère à sa bouche et du bien avoué que la sensation du poisson sur son palais n’était pas celle qu’il avait espéré. Son estomac manqua de se retourner et il du faire un effort mémorable pour tout avaler d’un coup sec. Le bouillon passait encore mais le poisson avait quelque chose de…Enfin il était peut être frais mais c’était a se demander où il avait été stocké. Ou alors c’était ces talents de cuisinier qui était à revoir. Voir les deux.

    La cuillère tomba dans l’assiette alors qu’il avait du mal à se faire à l’idée d’une seconde bouchée. Il porta la main à sa bouche en regardant l’effet que cela avait sur Macha. Elle avait l’air de se forcer sans ce plaindre pour un sous. C’était vraiment trop mognon de sa part mais il ne voulait pas vraiment la forcer à subir cette épreuve culinaire. Il se racla la gorge.


    ‘’Je suis vraiment désolé…Enfin je pensais pouvoir faire mieux. Enfin je ferrais certainement mieux une prochaine fois avec d’autres ingrédients. Enfin ne te force pas trop. Ou alors il faudrait de l’alcool. Beaucoup d’alcool…Et du pain…Je vais aller chercher tout cela.’’

    Il disparut dans la cuisine chercher le pain encore chaud et fit un détour par sa sacoche pour prendre l’une des rares rescapées de sa réserve personnelle qu’il gardait de côté pour les coups dur. Et si sa soupe n’en n’était pas un, il devrait sérieusement revoir sa conception du danger. Il servit les deux verres devant lui avant de poser le pain qu’il déchira pour s’en servir un large morceau. Le reste du dîné allait être légèrement difficile.

    ‘’ Tu sais…Au point où l’on en est, je pense que tu pourrais rajouter du rat séché. A ce niveau je pense que cela ne pourrait pas être pire.’’

    Il vida son verre d’un trait en essayant de vider son assiette
    _________________
    Sort Majeurs : Invocation des esprits/Démons; Réveils des corps/Invocation de golem. Sort mineurs :Hypnose, Illusions


    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 04/12/2016 02:52:21    Sujet du message: Un rendez-vous matinal singulier

    Revenir en haut
      Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Le Centre :: Les habitations :: Demeure de Macha Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
    Page 1 sur 1

    Sauter vers:  


    Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
    Powered by phpBB © 2001 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
    Forum optimized for Mozilla Firefox