Se connecter pour vérifier ses messages privésProfil
Livre du Savoir
Livre de l'Histoire

IndexPortailFAQMembresRechercherS’enregistrerConnexion
Navigation
    Port Nord Tintania Ouest Centre Est Alentours Sud Plan
  • Fermer

  • Post-it: Le chevalier protecteur

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Les alentours :: Le cimetière
    << Sujet précédent :: Sujet suivant >>  
    Auteur Message
    Schneider
    Guilde des Clercs

    Hors ligne

    Inscrit le: 25 Aoû 2010
    Messages: 22
    Age: 38
    Race: Humain
    Métier: Protecteur-Cimetière
    Force: 10
    Dextérité: 6
    Constitution: 10
    Intelligence: 6
    Sagesse: 8
    Charisme: 10
    Point(s): 9
    Fiche: URL

    MessagePosté le: 28/08/2010 18:12:38    Sujet du message: Post-it: Le chevalier protecteur Répondre en citant

    C'est au jour déclinant, vers la fin d'après midi, alors que le soleil commençait à décroitre, que je me mis en route pour prendre connaissance des lieux.
    Un jeune homme craintif, qui n'avait pu soutenir mon regard, (sans doute n'avait-il pas la conscience tranquille, songeais-je), m'avait indiqué la direction de Tintania.J'empruntais la route reliant les deux communautés. Le soleil rougissant qui me faisait face, me dérangeait encore légèrement, moi qui n’avais jusqu'à présent vécu que sous la nuit éternelle d'Ulfgardr. Néanmoins, rien ne saurait me détourner de mon devoir.

    Je parcourus peut être une lieu, et sentis qu'il était temps pour moi de quitter la route, répondant à l'appel que seuls ceux de mon engeance peuvent entendre.
    Je franchis un bosquet rabougri, qui dissimulait de la vue ma destination. Le cimetière, parfaitement visible désormais, s'étendait sur une plaine verdoyante.
    Les herbes folles et la multitude de pierres tombales qui se trouvaient en terre semblaient comme se livrer à une danse effrénée, où chacune perdait du terrain
    ici, pour en regagner là, me dis-je...

    J'étais encore à quelque distance de l'endroit, mais mon acuité visuelle acérée, me permit d'identifier la cabane du fossoyeur, un certain fribidiuh, avec qui
    J’allais travailler, lui, œuvrant à ses tâches de fossoyeur, et de mon côté me consacrant à la sanctification et à la préservation du lieu.

    Mais surtout, je vis la tour, sur la petite colline qui surplombait la plaine. Un groupe de corbeaux semblait avoir pris possession de celle ci.
    Je devais traverser le cimetière de part en part pour l'atteindre. Elle constituerait ma nouvelle demeure, comme entendu au temple de Funèbis.
    Plus précisément, je m'établirai dans la crypte, en souterrain, car la tour elle même était en partie en ruine, seul le premier étage demeurant, à ciel ouvert.

    C'est alors que je me frayais un chemin parmi les premières tombes, que je réalisais la venue imminente de la nuit, porteuse de sérénité. En face de moi, derrière la
    colline, le soleil rougeoyant du crépuscule dardait le ciel de couleur rouge fauve.
    Les animaux diurnes se hâtaient de retrouver leurs caches et terriers, et je dois le concéder, pensais-je à ce moment là, de façon involontairement ironique, un
    petit groupe d'individus faisait de même, s'empressant de quitter l'endroit pour la ville et son tumulte faussement rassurant.

    D'un pas calme mais rapide, je déviais ma trajectoire pour rencontrer ces malheureux, que j'avais aperçus auparavant, penchés sur une sépulture. Je sortis de
    derrière un petit mausolée, (manifestation si pathétique de l'expression de ceux qui croient pouvoir s'affubler de privilèges matériels une fois passés de l'autre
    côté), et apparus à leur vue de façon, semble t'il quelque peu abrupte.

    Ils se figèrent, je fis de même.

    Je les scrutais, lentement, un par un. Certains, regardaient tout autour, en quête d’une illusoire échappatoire. D'autres commençaient à trembler. Les enfants se réfugièrent derrière leurs ainés.

    Une petite fille, à peine capable de marcher, seule semblait échapper à cette peur, désormais palpable, pareille à celle que la proie exhale quand elle se fige
    devant son Némésis.

    Elle était rousse, aux larges yeux verts, une myriade de taches de rousseur, pareilles aux étoiles dans le ciel, constellait son visage. Se soustrayant à l'attention
    de sa mère, figée, elle vint se planter devant moi, me regardant droit dans les yeux, comme aucun adulte ne saurait le faire.

    Je mis un genou en terre et me baissais, davantage à son niveau. Ses parents tressaillirent, mais nul n'osa dire mot, ni esquisser mouvement. Je caressais ses cheveux, et parvins même à répondre, maladroitement, à son sourire innocent. Respecter et servir la mort, c'est aussi valoriser la vie, l'un ne va pas sans l'autre...

    Je me relevais, et m'adressa à ces gens.

    "Bonsoir à vous,
    Schneider est mon nom.
    Dorénavant j'ai l'insigne honneur d'être le Protecteur de ces lieux.
    Je veillerai à la sécurité et à l'intégrité de ceux qui y reposent...vous pouvez compter là dessus...
    Je logerai dans cette tour en ruine, noircie par les émanations ambiantes, qui se trouve là bas sur la colline, cela me conviendra tout à fait.

    Reposez en paix..."
    _________________



    Schneider, Paladin au service de Funèbis,
    Chevalier de l'ordre du voile sombre,
    Protecteur du cimetière,

    Projection d'aura de terreur (mineure)
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 28/08/2010 18:12:38    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
      Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum :: Iwy, nouveau continent :: Les alentours :: Le cimetière Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
    Page 1 sur 1

    Sauter vers:  


    Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
    Powered by phpBB © 2001 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
    Forum optimized for Mozilla Firefox